«Black Friday» : 5 conseils pour éviter les arnaques

De nombreuses enseignes vont proposer ce vendredi 29 novembre des ­rabais importants, à l’occasion du «Black Friday», ou «vendredi noir».[©Sameer Al-DOUMY / AFP]

Dès ce vendredi 29 novembre, plusieurs sites de vente en ligne proposeront une large gamme de produits à des prix cassés. Mais attention aux offres trop alléchantes, derrière lesquelles se cachent parfois des arnaques. Voici 5 conseils pour repérer les fausses bonnes affaires.

Vérifier l’URL des sites commerçants

De nombreux sites profitent de ce rendez-vous commercial pour mettre en vente des contrefaçons sur un site créé pour la circonstance. C’est pourquoi il faut s’assurer que le page en question n’est pas une copie frauduleuse de celle du site officiel en vérifiant l’adresse URL, qui elle, ne trompe pas. Un simple caractère suspect, en trop ou en moins, par rapport à l’adresse authentique peut vous mettre la puce à l’oreille. 

Protéger ses données

Cette manifestation promotionnelle importée des Etats-Unis n’attire pas que les consommateurs en quête de LA bonne affaire. C’est également le rendez-vous des hackers, qui sont à l’affut des acheteurs imprudents. Avant de rentrer vos données bancaires et personnelles, il faut donc prendre le temps de vérifier le produit que l’on achète, (existence réelle du vendeur, réalité de la promotion, sécurité de la transaction, ou en regardant les avis) avant de finaliser la transaction.

Se méfier des offres trop généreuses

Quelques semaines ou quelques mois avant le Black Friday certains commerçants n’hésitent pas à augmenter leurs prix, avant de le barrer le jour J, en offrant une très faible réduction par rapport au prix d’origine, soit avant l’augmentation. D’autres vont même jusqu’à ne proposer aucune ristourne.

Ne pas répondre aux emails douteux ...

La fameuse technique dite du «hameçonnage» permet à des sites escrocs de dérober les données personnelles et bancaires des utilisateurs en envoyant des e-mail truqués. Le plus souvent, il est demandé d’ouvrir un lien ou une pièce jointe. Si l’adresse d’expédition semble douteuse, ne cliquez sur rien, voire évitez carrément d’ouvrir le message et supprimez-le.

... ni aux numéros surtaxés

Enfin, comme le rappelle le site du ministère de l'Intérieur, méfiez-vous des messages énigmatiques vous demandent de recontacter un pseudo transporteur «pour votre livraison » ou un service après-vente «suite à votre achat». Dans la plupart des cas, il s’agit d’une arnaque. Ainsi, préférez rappeler le numéro officiel du transporteur ou du SAV.

À suivre aussi

Des ostréiculteurs condamnés pour « dissimulation d’activités »
Justice Des ostréiculteurs condamnés pour « dissimulation d’activités »
Montpellier Vidéo : la police intervient dans un Géant casino après de fausses soldes annonçant des télés à 30 euros
En Martinique, les grèves ont un impact jusque dans les rayons des supermarchés
consommation En Martinique, les grèves ont un impact jusque dans les rayons des supermarchés

Ailleurs sur le web

Derniers articles