Après la Bretagne, la région Occitanie réclame elle aussi son emoji

L'Occitanie va donc suivre avec attention les avancées du dossier breton pour réclamer à son tour son propre emoji. L'Occitanie va donc suivre avec attention les avancées du dossier breton pour réclamer à son tour son propre emoji. [PASCAL PAVANI / AFP]

Depuis lundi, l’emoji drapeau breton, apparu sur Twitter, faisait des envieux en région Occitanie. Mais celle-ci peut désormais, elle aussi, arborer fièrement son propre emoji.

En Bretagne, où l'attachement à la région a toujours été très fort, l'association www.bzh a été créée il y a plusieurs années pour obtenir la création de son propre emoji avec le drapeau breton. Une campagne de financement participatif qui a même permis de récolter 22.000 €, et le lancement du hashtag #EmojiBZH, pour obtenir «la création définitive du seul émoji qu'on veut vraiment», enfonce le clou.

Cette initiative, qui vise à convaincre les géants du Web de valider définitivement un emoji pour l’heure temporaire (jusqu’au 9 février), a inspiré d’autres régions.

Si de nombreux twittos sont en faveur de la croix occitane pour les représenter dignement sur les réseaux sociaux, la région pense plutôt à son logo, combinaison de ses racines occitanes et catalanes, comme elle l’avait déjà affiché en 2018 sur Twitter lors du #WorldEmojiDay.

Mais le document twitté en juillet 2018 n'est qu'une simple illustration,  pas le projet susceptible d’être proposé un jour au grand consortium Unicode, qui valide chaque année la création de nouveaux emojis. Cet organisme américain, chargé de l'unification et de la standardisation des lettres et caractères sur les ordinateurs et les téléphones, se réunit quatre fois par an pour décider de la création de nouveaux émojis. La dernière fournée a permis notamment la création de personnes rousses ou handicapées, ou encore une femme voilée. 

«La démarche nous intéresse, explique-t-on ce lundi à la région. Comme la Bretagne, l’Occitanie est un territoire qui possède une forte identité et nous pensons que cela peut fonctionner. Il s’agirait plutôt de créer un emoji à l’image du logo de la région, qui est la combinaison de ses racines occitane et catalane». L'Occitanie va donc suivre avec attention les avancées du dossier breton.

Les Corses ou les Basques aimeraient aussi avoir leur propre emoji, mais ce n'est pas encore le cas. En revanche, les territoires et départements d'Outre-Mer ont déjà le leur. Malgré leur insistance, ni la Catalogne, ni le Québec n'ont encore leur émoji, précise La Dépêche.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles