Dismaland, le parc d’attractions lugubre de Banksy

Le parc sera ouvert du 22 août au 27 septembre. [Capture d'écran/Banksyfilms/Youtube]

L’artiste anglais Banksy publiait hier sur Youtube une vidéo promotionnelle pour son parc d’attractions, Dismaland, ouvert depuis le 22 août. Si le nom du parc fait référence à Disneyland, il renvoie également au mot anglais « dismal » qui signifie « lugubre ».

 

Les habitants de Weston-super-Mare (à 30 kilomètres Bristol en Angleterre) se demandaient depuis plusieurs mois quelle était la cause d’un tel remue ménage dans leur ville. La réponse leur a été apportée le 20 août, à l’annonce de l’ouverture de "Dismaland, Bemusement Park".

Annoncé comme "le nouveau parc d’attractions le plus décevant de Grande-Bretagne" par son créateur, Dismaland est la nouvelle œuvre de Banksy, artiste urbain. Avec la participation de cinquante autres artistes dont Damien Hirst, Josh Keyes ou bien Mike Ross, ce parc satirique s’annonce bel et bien comme l’attraction de la rentrée.

 

Une vidéo promotionnelle angoissante

Une famille tout à fait normale s’apprête à passer une journée pour le moins peu banale. Reprenant tous les codes de la publicité, la vidéo accompagne des parents et leurs enfants dans le monde tordu de Banksy.

La vidéo d'un peu plus de deux minutes montre certaines œuvres des 50 artistes qui ont accompagné l’artiste dans ce projet fou. Une Ariel un peu brouillée, le décès d’une Cendrillon que l’on pourrait comparer à celui de Lady Diana, tant d’œuvres qui cherchent à dénoncer la société actuelle.

 

"Ce n’est pas un coup pour Disneyland"

"C’est décousu, incohérent et narcissique, donc peut-être qu’on y est presque.", déclarait Banksy à propos de Dismaland, un parc qu’il voulait à l’image de la société.

La référence au parc d’attractions mondialement connu est certes nette, mais l’artiste souhaite avant tout faire passer un message : "C'est un parc thématique dont le thème principal est que les parcs thématiques devraient traiter de thèmes plus sérieux".

 

Un emplacement qu’il n’a pas choisi au hasard

Il y a encore quelques années, Weston-super-Mare était une station balnéaire très prisée le week-end par les habitants de Bristol. Le jeune Banksy y passait souvent avec ses parents.

C’est pourquoi, pour l’inauguration, l’artiste a choisi de n’offrir des places qu’aux habitants de la petite station balnéaire. Selon son amie et artiste Inkie, "Il vient faire revivre un souvenir d’enfance, qu’il partage avec beaucoup de monde ici".

 

Un triomphe auprès du public

"Ce qui me plaît, chez Banksy, c’est que cela incite toujours à réfléchir", déclarait au Monde un visiteur de 40 ans. Le 22 août, lors de l’inauguration, les habitants du coin se sont pressés aux portes du parc pour être sûres d’être les premiers à découvrir l’œuvre de Banksy.

"Je ne suis pas très fan de street art à la base, mais tout cela est très intelligent, cela permet de regarder les choses autrement, et il y a tellement d’artistes différents !", expliquait au Monde également une dame devant l’oeuvre de Damien Hirst, une licorne baignant dans un aquarium de formol.

 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles