La croisette s'installe à Paris avec le Festival gastronomique du Faubourg

Les sept établissements du Festival du Faubourg rendent hommage au quartier qui les a vu grandir et se révéler. [©DR]

La capitale déroule le tapis rouge des saveurs. A l’occasion du Festival de Cannes, sept restaurant et bars à cocktails du célèbre quartier Faubourg Saint-Denis (10e) se sont associés pour créer le Festival du Faubourg, par amour de la gastronomie et en hommage à leur quartier. Pour cette première édition, qui aura lieu du 8 au 19 mai, ils ont mis au point des produits sur-mesure.

 La pizza authentique de Sette

Réputée pour ses pizzas généreuses, garnies de produits soigneusement sélectionnés et cuites au feu de bois, la pizzeria Sette revendique une cuisine accessible à tous et fait maison. Partage, convivialité et amour de la culture italienne sont les maîtres mots de cet établissement à l’ambiance décontractée. Pour l’événement, elle proposera aux clients une pizza à la crème de petits pois au pistaches grillées, avec sa bufala safranée, asperges blanches grillées, culatello, une charcuterie italienne et des chips de pistaches (15 euros). Et pour terminer le repas, rien de tel qu’un petit limoncello glacé.

pizza.jpg

©DR

Sette, 38, Rue du Faubourg Saint-Denis (10e).

Le cocktail d'Armagnac du Syndicat

C’est une véritable ode aux alcools français. Les amateurs de cocktails peuvent compter sur le savoir-faire tricolore de Sullivan Doh et Romain Le Mouellic. Aux allures de bar clandestin, Le Syndicat remet au goût du jour les spiritueux oubliés de la dégustation de crus millésimés, aux classiques revisités en passant par des créations singulières. Durant tout l’événement, les clients pourront déguster le cocktail du Syndicat, un savant breuvage servi sur une Blanche d’Armagnac, avec une crème de cassis, chipotle bitter, jus de citron et mousse de St-Germain (13 euros).

lacroisette_309.jpg

©Le Syndicat

Le Syndicat, 15, rue du Faubourg Saint Denis (10e).

Le burger au homard de PNY

Réputée pour ses frites maison, son cheddar affiné plusieurs mois et sa viande de bœuf hors du commun en provenance d’une ferme de Bretagne, l’enseigne parisienne de hamburgers PNY, est devenue une véritable institution dans la capitale. Pour le Festival du Faubourg, l’établissent a joué la carte de l’innovation en proposant cette fois une recette à base d’un produit de la mer d’exception, un burger au homard (19 euros). Accompagné de ses lamelles de pomme Granny Smith, sa salade trévise, iceberg, avocat et sa gourmande sauce tartare, les amateurs de street food de qualité sont servis.

lacroisette_438.jpg

©PNY

PNY, 50, rue du Faubourg St-Denis (10).

Les crevettes tigrées de Bonhomie

C’est le lieu de rendez-vous phare des parisiens hipster. Chez Bonhomie, la cuisine est méditerranéenne, équilibrée et évolue au rythme des saisons. Pour ravir les papilles des clients durant le festival, Bonhomie a élaboré de sublimes crevettes tigrées aux poivre rouge, tomates datterini, une sauce italienne authentique, beurre d’harissa, sauce soja, jus de citron, et huile d’olive. Le tout, sublimé par du paprika, aneth, cerfeuil, persil, échalote et fleurs d’ail (16 euros). L’établissement proposera également un cocktail, à base de Martini Ambrato, Rose Cordial, Martini Bitter et une pointe de Prosecco (9 euros).

lacroisette_194.jpg

©Bonhomie

Bonhomie, 22, rue d’Enghien (10e).

La tarte basque de Farago

C’est le premier concept de tapas contemporain parisien. Situé dans la cour des Petites Écuries, Farago propose une carte imaginée en partenariat avec le Chef étoilé du Pays Basque espagnol Fernando Canales. Au sein d’une ambiance méditerranéenne, Pierre Dutaret et Jean Valfort, le premier originaire du Sud-Ouest, le second de Nice gâte les papilles des clients à coup de pintxos, des tapas basques élaborés sur des tranches de pain. Pour le festival, le deux amis ont concocté une tarte de Pequillos, une pâte sablée salée au basilic avec du lieu noir, des légumes en version ratatouille, aubergine, courgette, tomate, poivron, ail (par trois à 6 euros).

lacroisette_265.jpg

©Farago

Farago, 11, rue des Petites Ecuries (10e).

Le tartare de boeuf de Paris Paris

Bistrot de quartier reconnu pour sa viande qualité, Paris Paris prépare des spécialités françaises en choisissant des races uniques en direct avec les meilleurs producteurs, telles que la race Black Angus élevée à l'air libre nourrie entièrement de céréales. Parmi elles, le rumsteck-frites, un hachis parmentier fondant, un oeuf mayo dans les règles de l’art et du vin de domaine. Dans la continuité de ce savoir-faire gastronomique made in France, Paris Paris proposera un tartare de boeuf avec ses échalotes, câpres, cornichon, persil ainsi qu'une sauce anglaise accompagnée de Tabasco et moutarde avec un jaune d'œuf sur le dessus (14,50 euros). 

lacroisette_385.jpg

©Paris Paris

Paris Paris, 74, rue du Faubourg St-Denis (10e).

Le cocktail fruité de l’Ours Bar

L'Ours est un bar à cocktail détente composé d’une équipe de mixologues formée pour satisfaire tous les palais. Frais et acidulés, amers et profonds, sucrés et pétillants, alcools rares ou classiques, à l'Ours Bar, il y en a pour tous les goûts. Installé dans un cadre cosy, un bois brut qui se mélange aux pierres apparentes et un papier peint signé Marianne Ratier, les clients de l’Ours Bar découvriront durant le Festival, un cocktail inédit à base de jus de citron jaune, sirop de fruits rouges, mezcal, une boisson alcoolisée élaborée à partir de l'agave, pimm's n°1, liqueur britannique et de poivre noir (6 euros en Happy Hour 18h-21h et 8 euros après).

ours.jpg

©Ours Bar

L’Ours Bar, 8, rue de Paradis (10e).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles