Thylacine dévoile « Roads Vol 1 » en concert à l'Olympia

L'artiste a entièrement produit «Roads Vol 1» dans une caravane reconvertie en studio. L'artiste a entièrement produit «Roads Vol 1» dans une caravane reconvertie en studio. [© F.Tijou]

Thylacine fait à nouveau parler de lui et sera en concert le 23 mai à l’Olympia, à Paris (9e). Il dévoilera les titres de son dernier album « Roads Vol 1 », composés lors d’un road-trip en Argentine.

Ce second opus a été inspiré par l’évasion et les grands espaces à l’image de « Volver » qui propose une techno mélodique sur laquelle vient s'ajouter un saxophone planant. Mais aussi « El Alba » qui puise dans le folklore sud-américain avec des percussions marimbas et de la guitare charango. « The Road » emmène en voyage entre canyons et routes sans fin.

Le public profitera aussi lors du concert d’une « nouvelle scénographie assez importante en vidéo » confie Thylacine.

Pour composer « Roads – Vol 1 », l’artiste a sillonné durant trois mois les routes de la Cordillère des Andes en Argentine avec une caravane de 1972 transformée en studio. Alimenté à l’énergie solaire et traîné par sa voiture, ce studio mobile tout en aluminium et au look futuriste a servi à enregistrer des instruments et des voix de musiciens locaux comme la chanteuse Clara Truco mais aussi le rappeur américain J. Medeiros.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Thylacine (@thylacine_music) le

Les fans de Thylacine peuvent visiter sa caravane jusqu’à dimanche, aux Magasins Généraux à Pantin (entrée libre), et découvrir son processus de création à travers des photos, croquis et vidéos.  

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

I’ve spent the last weeks of my trip in this very little village in the middle of the Andes, making music and sharing out of time moments with people that became close friends. It started when I gave some medicine for a baby and gave them rides as they don’t have cars. And then we went fishing, hiking, cooking and eating together almost every day! Best moments I’ve ever had, and perfect place to take the time to finish the album. I’m working on a music video to show you all that! . . . #airstream #vanlifestyle #travelgram #travelphotography #tinyhouse #homeiswhereyouparkit #homeonwheels #vanlife #musicstudio #roadtrip #travel

Une publication partagée par Thylacine (@thylacine_music) le

Le musicien qui se dit « phobique à l’idée d’avoir un studio à Paris » avait composé son premier album « Transibberian » (2015) à bord du Transsibérien, célèbre train qui relie Moscou à Vladivostok. Il avait avec lui un simple ordinateur et quelques enregistreurs. Le jeune artiste, William Rezé de son vrai nom, a toujours soigné l'image en plus du son, sans doute un reste de son passage aux beaux-arts. Il avait rapporté de ce périple un feuilleton documentaire de dix épisodes.

Thylacine en concert le 23 mai à l’Olympia, Paris, 9 e. Dès 20 h. À partir de 33 €.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles