Recalé à un télé-crochet, un homme de 70 ans menace de tout faire sauter

Convaincu de son talent, Kazumi Yaoita n'a pas accepté son élimination par le jury. [CC / zigazou76]

Mauvais perdant. Le Japonais Kazumi Yaoita, 70 ans, a été recalé à un concours de chant dans le cadre de l'émission télé Nodo Jiman (ndlr : Fier de ma voix). Convaincu de son talent, le septuagénaire n'a pas accepté son élimination par le jury.

L'homme a menacé par téléphone de faire sauter le bâtiment où sont enregistrées les émissions. La police est intervenue et le mauvais chanteur encourt désormais une peine de trois ans de prison.

La télé-réalité fait tourner bien des têtes, surtout les émissions de télé-crochet. Un Japonais de 70 ans décide de participer à l'émission Nodo Jiman, sûr de sa voix et de son talent. Pourtant, le jury ne l'entend pas de cette oreille et annonce par courrier au candidat à la célébrité musicale que justement, ses oreilles n'ont pas apprécié sa prestation. Kazumi Yaoita est donc recalé.

 

Il ne comprend pas la décision du jury

Le candidat ne comprend pas la décision du jury. Encore moins il ne l'accepte. Ses amis raffolent de ses prestations lors de karaokés. Comment se peut-il que le jury de l'émission de la télévision publique NHK ne reconnaisse pas son talent ?

Son sang ne fait qu'un tour. Le septuagénaire appelle les studios de NHK et menace de faire exploser le bâtiment en signe de désapprobation avec la décision prise à son encontre. La chaîne prévient immédiatement la police qui interpelle Kazumi Yaoita. Le papay (mauvais) chanteur risque désormais de casser les orielles de ses co-détenus puisqu'il encourt une peine de trois ans de prison.

 

Fukushima : Google propose une visite virtuelle d'une citée fantôme

Quand l'eau du bain devient écran interactif

 

 

À suivre aussi

Capture d'écran de l'agence météorologique japonaise montrant le mont Asama en éruption, à 140 km à l'ouest de Tokyo, le 8 août 2019  [JIJI PRESS / Japan Meteorological Agency/AFP]
Asie Japon : un volcan entre en éruption, son accès restreint
Insolite Les premiers distributeurs de sextoy pour hommes disponibles à Tokyo
Le maire de Hiroshima, Kazumi Matsui (d), participe aux cérémonies pour le 74e anniversaire de l'attaque nucléaire sur Hiroshima, le 6 août 2019 au Mémorial pour la paix à Hiroshima [JIJI PRESS / JIJI PRESS/AFP]
Commémoration 74 ans après Hiroshima, Tokyo appelé à signer le traité de l'ONU contre l'arme atomique

Ailleurs sur le web

Derniers articles