Il se retrouve avec un pénis de 40 cm tatoué sur le dos

Les deux auteurs de la manipulation ont été condamnés [CC / Pelukas2000]

La justice australienne vient de condamner un homme soupçonné d'avoir fait tatouer un pénis géant et une paire de testicules sur le dos d'un individu, à son insu. 

 

On lui avait promis un tigre, un dragon et un signe du Ying et du Yang. Il se retrouve avec une verge gigantesque et des bourses proéminentes dans le dos. Telle est, en résumé, la mésaventure subie par un jeune Australien au sujet de laquelle la justice vient de se prononcer.

Les faits remontent au 18 octobre 2010. Ce jour-là, Christopher William Lord se rend vers 10H30 au domicile de son ami Matthew Francis Brady - spécialiste du tatouage clandestin - situé à Ebbw Vale, dans la périphérie d'Ipswich (Etat du Queensland).

 

Un rapport sexuel à la clé ?

Un troisième personne, la future victime dont l'identité est confidentielle - les rejoint. Les trois hommes se mettent à boire du rhum. Les deux premiers finissent par convaincre le dernier arrivé - titulaire d'une pension d'handicapé - de se faire tatouer dans le dos un tigre, un dragon et un symbole du Ying et du Yang.

Ce dernier finit par accepter, d'autant plus que les deux complices lui ont affirmé que cet ornement lui permettrait d'avoir des rapports sexuels avec une femme de leurs connaissances. Le malheureux passe donc dans une des pièces adjacentes pour se faire tatouer le dos par Matthew Francis Brady.

 

Appareil génital

Au lieu de tenir sa promesse, le tatouer dessine donc sur le dos de sa victime un pénis de 40 cm, une paire de testicules, le tout assorti d'une phrase au caractère obscène. L'opération achevée, Lord lui intime l'ordre de s'habiller. Les trois hommes se dirigent ensuite dans l'arrière-cour. Le tatoué se voit menacé et doit prendre la fuite.

Ce n'est que quelques heures plus tard que des amis lui indiqueront que ce ne sont pas un tigre, un dragon et un symbole bouddhiste qui ornent son dos, mais bien un appareil génital masculin. Partagé entre la fureur et la honte, il a néanmoins décidé de porter plainte.

 

Opération camouflage

En 2011, Matthew Francis Brady a été condamné à une peine d'emprisonnement. Quant à Christopher William Lord, il vient d'être condamné à une peine d'un an d'emprisonnement, dont une partie avec sursis. "Vous vous êtes comporté de façon misérable à l'encontre d'un jeune homme vulnérable, atteint d'un handicap significatif", a indiqué le juge.

Aujourd'hui, les dégats sont en partie réparés. Un tatoueur professionnel d'Ipswich a en effet offert ses services pour dissimuler le pénis dans une oeuvre plus globale, rapporte la presse locale.

 

Il se fait tatouer les adresses de sites pornos sur le visage

Une loi pour interdire de tatouer les personnes ivres

Il tatoue le visage de sa fiancée, un jour après leur rencontre

 

À suivre aussi

Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin à Paris, le 14 février 2018 [LUDOVIC MARIN / AFP]
Gouvernement Gérald Darmanin dénonce une «nouvelle calomnie» après la plainte pour abus de faiblesse
Affaire Bettencourt Affaire Bettencourt : Banier et Maistre font appel
François-Marie Banier Procès Bettencourt : Banier, c'était "le choix" de la "fée Liliane"

Ailleurs sur le web

Derniers articles