Il décapite son ami et garde la tête pour parler avec lui

Image d'illustration.[AFP]

Le tribunal d’Osage County (Illinois, Etats-Unis) s’apprête à juger au mois de juin prochain James Harris, un homme accusé d’avoir décapité un ami avec une corde de guitare, puis, d’avoir conservé sa tête pour pouvoir continuer à lui "parler".

 

Cette sordide histoire remonte à mars 2011, mois durant lequel James Gerety disparaît dans des circonstances mystérieuses. Du jour au lendemain et sans raison aucune, cet Américain de 49 ans cesse brutalement de donner de nouvelles à ses proches.

Son absence ne passe pas inaperçue. Et c’est grâce à un signalement d’un travailleur social inquiet de ne plus voir Gerety se présenter pour toucher ses allocations, que la police finit par être alertée de cette surprenante disparition. Une enquête est ouverte mais les éléments du dossier sont ténus : James Gerety risque de ne jamais être retrouvé.

L’affaire rebondit lorsqu'en 2012, la compagne du père de James Harris, un ami de Gerety, tombe sur un morceau de crâne alors qu’elle était à la recherche de champignons.

Alertée, la police fait le parallèle avec la disparition de James Gerety et finit par remonter jusqu’à la compagne d’Harris. Qui finit par avouer que son petit ami a bel et bien tué Gerety en lui tirant d’abord dans l’estomac, puis en le torturant deux jours durant.

Selon elle, il l’aurait ensuite décapité avec une corde à guitare, enterré son corps mais conservé sa tête afin de "parler avec lui de temps en temps".

James Harris a finalement été arrêté. Dans l’attente de son procès, il a été entendu une première fois lundi par le tribunal d’Osage County. Il a signifié à la justice américaine son intention de plaider non-coupable.

 

Le danseur bipolaire décapitait les poneys

Un arbitre démembré

Violée par son père, elle le décapite

À suivre aussi

Faits divers Une fille de 12 ans menace de tuer ses camarades de classe sur Snapchat
Une short-list a été dévoilée par le magazine américain
Distinction Qui sera la personnalité de l'année du Time en 2019 ?
Megan Rapinoe est prête à s'engager au côté du futur candidat démocrate.
Football Prête à se lancer en politique, Megan Rapinoe veut pousser Donald Trump «hors de la Maison Blanche»

Ailleurs sur le web

Derniers articles