Patrick Modiano, prix Nobel de littérature

L'écrivain français Patrick Modiano. [AFP ARCHIVES]

il s’agit du quinzième auteur français à recevoir cette distinction. Patrick Modiano, 69 ans, a reçu hier le prestigieux Prix Nobel de littérature.

 

Patrick Modiano a déjoué, comme c’est souvent le cas, les pronostics qui voyaient notamment le Japonais Haruki Murakami primé. «Cela me semble un peu irréel", a déclaré l’interessé, qui s’est dit impatient de comprendre pourquoi le choix s’était porté sur lui.

L’Académie suédoise a récompensé l’écrivain pour "l’art de la mémoire avec lequel il a évoqué les destinées humaines les plus insaisissables et dévoilé le monde de l’Occupation". Car c’est dans le Paris de la Seconde guerre mondiale que Patrick Modiano a choisi de faire évoluer ses personnages au destin ordinaire.

 

Le protégé de Raymond Queneau

Né en 1945 à Boulogne (Hauts-de-Seine), le destin du romancier commence au côté de Raymond Queneau, qui le prend sous son aile alors qu’il a à peine 20 ans.

Après un premier roman La place de l’étoile, publié en 1968, il obtient cinq ans plus tard le Grand Prix du Roman de l’Académie française pour Les Boulevards de ceinture et enchaînera ensuite les récompenses dont le Goncourt, en 1978, pour Rue des Boutiques Obscures.

Avec un style sobre et accessible, Patrick Modiano, qualifié hier par l’Académie des Nobels de "Marcel Proust de notre temps", est apprécié du grand public comme des milieux littéraires. Il reste cependant très discret, connu pour son indifférence aux honneurs (il a refusé d’entrer à l’Académie française).

Son dernier roman, Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, le 28e de sa carrière, est paru début octobre (Gallimard). Dans le palmarès français des Nobels, Patrick Modiano succède à J. M. G. Le Clézio, primé en 2008.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles