Qui est Patrick Modiano, le lauréat du prix Nobel de littérature ?

L'écrivain français Patrick Modiano. [ L'écrivain français Patrick Modiano. [AFP ARCHIVES]

Le romancier français Patrick Modiano a remporté ce jeudi le prix Nobel de littérature. Il faisait partie des favoris de cette édition 2014. Le vainqueur du Prix Goncourt 1978 succède à la Canadienne Alice Munro.

 

Six ans après Jean-Marie Gustave Le Clézio - dernier écrivain français à avoir remporté le prix Nobel de littérature - c’est au tour de Patrick Modiano de recevoir la prestigieuse distinction.

L’Académie des Nobel l’a récompensé pour "l'art de la mémoire avec lequel il a évoqué les destinées humaines les plus insaisissables et dévoilé le monde de l'Occupation".

Patrick Modiano a 69 ans. Il est né le 30 juillet 1945 à Boulogne-Billancourt. Sa mère, Louisa Colpeyn, était une actrice flamande célèbre en Belgique.

Marqué par l’absence d’un père et la mort foudroyante de son frère à l’âge  de 10 ans, Modiano traverse avec difficultés l’adolescence. Ce qui ne l’empêche pas pour autant de décrocher son bac en juin 1962 avec un an d’avance.

 

Une rencontre qui change tout

Au fil de ses études, Patrick Modiano a développé un goût prononcé pour l’écriture. Le premier texte qu’il publie, est un article de presse paru, en 1966, dans le journal satirique Le Crapouillot, et consacré à la génération Michel Polnareff.

Mais c’est une rencontre avec le romancier Raymond Queneau – auteur notamment de Zazie dans le métro – qui convainc définitivement Modiano de se consacrer à la littérature. Son premier ouvrage, La Place de l’Etoile – paru en 1968 chez Gallimard –, est immédiatement récompensé par le Prix Roger-Nimier et le Prix Fénéon.

La quête de l’identité, les transformations de la société, le rôle du père dans une famille mais aussi la période de l’Occupation : tels sont les grands thèmes sur lesquels Modiano aime s’épancher dans ses livres.

Il est l’auteur de 28 ouvrages dont le dernier, Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, est paru cette année. En 1978, Rue des boutiques obscures lui avait permis de décrocher le prestigieux Prix Goncourt.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles