Koudlam, dandy sans concessions

Koudlam. [Jamie Harley]

Koudlam présentera ce vendredi 31 octobre son nouvel album, Benidorm dream, au Folie's Pigalle. 

 

Le Français avaitfait une intrusion tonitruante dans le paysage électro il y a cinq ans avec l'épique See You All, dont la boucle hypnotique aux accents grandioses avait fait des ravages. Artiste à part, cultivant la discretion, il a pris son temps pour peaufiner ce nouvel album brut de décoffrage.

Inspiré de l'univers aseptisé de la station balnéaire espagnole de Benidorm, symbole des vacances low cost, ce pavé jeté dans la mare de l'électro ne fait aucune concession.

Koudlam s'est plongé en immersion durant six mois au bord de la Méditerrannée pour absorber les ondes particulières de ce temple de la consommation, et nous les renvoie dans un fracas de basses parfois assourdissantes.

 

Ambiance sombre et électrique

"J'ai erré de longs mois parmi les discothèques, les bals de retraités venus de toute l'Europe, et les pubs irlandais qui hantent cette ville obèse, me laissant envahir en permanence par la musique de kermesse apocalyptique ambiante en espérant que mon corps rejetterait ça d'une façon intéressante à un moment ou un autre".

Dans une ambiance sombre et électrique, les treize titres décrivent un monde au bord de l'apocalypse, d'où s'échappent quelques pépites comme Negative Creep ou Tycoon of Love.

Une oeuvre à ne pas mettre entre toutes les mains, mais qui va faire tourner quelques têtes. 

 

À suivre aussi

idées sorties Catherine Ringer célèbre les 40 ans des Rita Mitsouko à la Philharmonie de Paris
Musique Francky Vincent révèle combien il a gagné avec son titre «Fruit de la passion»
Réseaux sociaux Claire Keim cartonne sur Twitter avec des vidéos décalées

Ailleurs sur le web

Derniers articles