De plus en plus de musées interdisent la perche à selfie

La perche à selfie, ou "selfie stick", un accessoire tendance pour les touristes.[DOMINIQUE FAGET / AFP]

Immortaliser sa présence à la galerie des glaces du Château de Versailles à l'aide d'une perche à selfie est désormais prohibé. Cet instrument, dont sont friands les photographes amateurs, est de moins en moins apprécié par certains musées français.

 

Une perche télescopique d'une dizaine d'euros, sur laquelle est fixé un smartphone permet à chacun de réaliser des autoportraits avec un certain recul. Ce nouvel ustensile est devenu indispensable pour des nuées de touristes désireuses de s'auto-immortaliser.

Mais cet engin inquiète les musées. Aux Etats-Unis d'abord, où notamment le Metropolitan Museum of Art, le Guggenheim le MOMA de New York et le Smithsonian, gérant dix-neuf musées à Washington, ont décidé d'interdire cet accessoire. La volonté de protéger les visiteurs, mais aussi les œuvres, motive cette interdiction.

 

Pas de perche à selfie à Versailles

En France, le Château de Versailles, qui reçoit entre 1.000 et 1.5000 visiteurs par jours, a décidé de proscrire l'utilisation de ces perches à ces visiteurs. Une règle qui s'applique uniquement dans les espaces intérieurs du château, du Grand et du Petit Trianon, détaille l'établissement au Monde.fr.

Le Centre Pompidou n'a pas encore acté l'interdiction des perches à selfie mais la direction s'y achemine. De son côté, le Louvre continue d'autoriser son utilisation "à condition que leur usage respecte le règlement de visite".

 

Ces objets bannis des musées

La perche à selfie, également appelée "selfie stick" pourrait donc bientôt être bannie des grands musées français. Elle rejoindrait d'autres objets "à risque", tels que les pieds pour appareil photo, interdits au Centre Pompidou et au Louvre. Ce dernier proscrit également les parapluies non pliants, les casques de moto ainsi que les gros sacs à dos.

La décision de ces musées d'interdire la perche à selfie semble aller à l'encontre du désir du ministère de la Culture, qui souhaite encourager les visiteurs à prendre des clichés dans les musées et à les partager, comme il l'expliquait dans la chartre "Tous photographes" publiée en juillet 2014.

 

 

Le Musée d'Orsay a lui pris la décision en juin 2010 d'interdire totalement l'usage des appareils photos au sein de ses galeries.  

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles