Les prostituées se cachaient dans la ventilation

Les belles de nuit s'étaient réfugiées dans les gaines de ventilation. [RAYMOND ROIG / AFP]

Alors qu'ils effectuaient une descente dans un "salon de massage", des policiers suisses ont eu la plus grand difficulté à mettre la main sur les pensionnaires des lieux qui ont tout mis en oeuvre pour leur échapper.

 

Les faits se sont déroulés le week-end dernier à Bâle. Afin de procéder à des contrôles sur les prostituées qui travaillent dans les maisons spécialisées de la ville, une équipe de policiers a effectué une descente dans l'un de ces établissements.

Manifestement, l'intuition des forces de l'ordre était bonne et les prostituées ne devaient pas se sentir parfaitement en règle. Dès leur arrivée, ces dames se sont égayées dans tous les recoins afin de leur échapper.

 

Imagination et souplesse

Certaines ont vite été retrouvées au sous-sol ou dans les remises. Mais les plus hardies des prostituées ont entrepris de s'insérer dans les gaines de ventilation du bordel, d'où les policiers ont eu le plus grand mal à les extraire, rapporte la presse locale.

Originaires d'Amérique latine, d'Europe de l'est ou d'Espagne, les contrevenantes étaient a priori en situation irrégulière. Le patron du salon devrait également avoir maille à partir avec la justice helvète, rapporte la presse locale.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles