Elle perd les clés de sa ceinture de chasteté et va voir les pompiers

La femme prisonnière de sa ceinture de chasteté s'est présentée aux pompiers de San Fidenzio (région de Padoue, Italie). Photo d'illustration. [CC / Antonio Manfredonio]

Une femme italienne originaire de la région de Padoue (Nord de l’Italie) s’est résignée à faire appel aux pompiers après avoir perdu les clés de sa ceinture de chasteté, ont rapporté ce week-end plusieurs médias italiens.

Cette femme, dont l’anonymat a été protégé en vertu de la loi italienne sur la vie privée, est présentée par la presse simplement comme une femme «d’âge moyen».

En ne retrouvant plus les clés de sa ceinture de chasteté, une ceinture conçue pour empêcher les relations sexuelles en dissimulant les parties dans un dispositif se refermant à clé, elle s’est présentée mercredi d’elle-même à la brigade de pompiers de la commune de San Fidenzio.

Les pompiers, mi-stupéfaits mi-amusés

«J’ai perdu les clés d’une serrure et je ne peux plus l’ouvrir», aurait-elle simplement déclaré aux pompiers qui ont tout d’abord pensé qu’elle avait perdu les clés de chez elle.

C’est seulement lorsque la femme a soulevé son pull et révélé sa ceinture de chasteté que les pompiers, mi-stupéfaits mi-amusés, ont compris de quelle sorte de serrure elle parlait.

N’écoutant que leur devoir, les soldats du feu ont, sans grande difficulté, réussi à casser la serrure de la malheureuse a précisé le quotidien local «Il Mattino di Padova».

Ils ont également cherché à savoir si la femme avait été forcée de porter la ceinture dans le cadre d’un quelconque jeu érotique ou s’il s’agissait d’un cas de violence domestique mais il semble qu’il s’agissait d’une action délibérée de la femme.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles