Première cargaison humanitaire des Etats-Unis vers Cuba depuis 50 ans

L'entrée du port de La Havane à Cuba, le 24 mars 2012[Getty Images/AFP/Archives]

Un navire transportant du matériel humanitaire est parti mercredi de Miami pour rejoindre Cuba, la première expédition à emprunter cette route maritime depuis 50 ans.

"Ce premier bateau, l'Ana Cecilia, est parti avec des livraisons de type humanitaire et nous nous assurons qu'il n'y ait rien à vendre à Cuba", a indiqué à l'AFP Leonardo Sanchez-Adega, porte-parole de la société chargée de la livraison en provenance du port de Miami vers Cuba, International Port Corp.

Cette société est autorisée à assurer des cargaisons venant de groupes caritatifs, humanitaires ou religieux, mais aussi "des membres de la famille de personnes à Cuba", a précisé le porte-parole.

Le navire, parti avec un équipage de 10 membres à son bord, a une capacité de cargaison de 16 containers. Le transport est facturé 5.99 dollars la livre, soit environ 13 dollars le kilo.

Désormais, un bateau partira tous les mercredi pour ce voyage de 16 heures jusqu'à La Havane. "De là, l'équipage décharge tout sans débarquer et le bateau repart vide vers Miami", a détaillé M. Sanchez-Adega.

La société, qui doit se plier à l'embargo total décrété contre Cuba en février 1962 par le président américain John F. Kennedy et sévèrement renforcé par la suite, a précise avoir obtenu un permis spécial des autorités américaines.

Depuis 1992, l'embargo américain contre Cuba est condamné chaque année par l'Assemblée générale des Nations unies à une majorité écrasante: en septembre 2011, 186 pays ont condamné le blocus, contre deux (Etats-Unis et Israël) et trois abstentions (Iles Marshall, Micronésie et Palau).

Vous aimerez aussi

Donald Trump le 8 mai 2018, après avoir décrété le retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien [SAUL LOEB / AFP/Archives]
International Les nouvelles sanctions américaines contre l'Iran entrent en vigueur
L'administration Trump a donné son feu vert à la reprise totale des activités de la société de télécommunications chinoise ZTE, en dépit du tollé parmi les sénateurs américains [Johannes EISELE / AFP/Archives]
Commerce Malgré le tollé politique aux Etats-Unis, le Chinois ZTE reprend ses activités
Le Conseil de sécurité des Nations Unies se réunit ce lundi 11 septembre à New York.
Corée du Nord ONU : quelles sanctions face à Pyongyang ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles