"Free Pussy Riot" écrit avec du sang sur une scène de crime

Deux femmes tuées à coups de couteau ont été découvertes dans un appartement au Tatarstan, avec "Free Pussy Riot" écrit apparemment avec du sang sur un mur. Deux femmes tuées à coups de couteau ont été découvertes dans un appartement au Tatarstan, avec "Free Pussy Riot" écrit apparemment avec du sang sur un mur.[STRINGER / AFP]

Deux femmes tuées à coups de couteau ont été découvertes dans un appartement au Tatarstan, avec "Free Pussy Riot" écrit apparemment avec du sang sur un mur, a indiqué jeudi la police, une affaire dénoncée comme "une provocation" par un avocat du groupe Pussy Riot.

Les victimes, une mère de 76 ans et sa fille de 38 ans, retrouvées mortes dans leur appartement à Kazan, la capitale du Tatarstan (Volga), portaient "de nombreuses traces de blessures au couteau", a précisé le comité chargé des enquêtes dans un communiqué.

"Sur un mur de l'appartement a été découvert l'inscription 'Free Pussy Riot', écrite apparemment avec du sang", selon la même source.

Les trois jeunes femmes du groupe Pussy Riot ont été récemment condamnées à deux ans de camp pour une "prière" contre Vladimir Poutine, a aussitôt dénoncé une "provocation".

"Ce qui s'est passé à Kazan est une triste et honteuse provocation. C'est bien dommage que des dégénérés utilisent le nom des Pussy Riot pour de tels faits", a déclaré l'avocat Nikolaï Polozov à l'agence Interfax, disant espérer que la police retrouverait rapidement "ces monstres".

De nombreuses manifestations ont eu lieu récemment en Russie et à l'étranger pour demander la libération des jeunes femmes, où les participants exhibaient des pancartes et banderoles "Free Pussy Riot".

 

Vous aimerez aussi

Julia Boyer s'apprête à confronter son agresseur au tribunal correctionnel de Paris
Faits divers L'agresseur de Julia, jeune femme transgenre, condamné à dix mois de prison dont six mois ferme
Faits divers Vaucluse : trois hommes tentent d'attirer un enfant en lui offrant des bonbons
Faits divers Grasse : un enfant de trois ans mordu 56 fois par un chien lors d’une dispute entre voisins

Ailleurs sur le web

Derniers articles