Mort d'un Mollah responsable de la perte de soldats

L'organisateur présumé de l'attaque des talibans qui a entraîné la mort de dix soldats français en août 2008, la plus meurtrière contre les Français en Afghanistan, a été tué lors d'un bombardement de la force de l'Otan. [POOL] L'organisateur présumé de l'attaque des talibans qui a entraîné la mort de dix soldats français en août 2008, la plus meurtrière contre les Français en Afghanistan, a été tué lors d'un bombardement de la force de l'Otan. [POOL]

L'organisateur présumé de l'attaque des talibans qui a entraîné la mort de dix soldats français en août 2008, la plus meurtrière contre les Français en Afghanistan, a été tué lors d'un bombardement de la force de l'Otan, a annoncé lundi cette dernière.

Le mollah Hazrat a été tué dimanche lors d'un bombardement aérien de précision survenu dans la province de Laghman, à l'est de Kaboul, a indiqué la force armée de l'Otan (Isaf) dans un communiqué.

"Nous pensons que le mollah Hazrat a préparé et dirigé l'attaque du 18 août d'Uzbin (2008), à 40 km à l'est de Kaboul, qui avait abouti à une bataille de deux jours entre l'Isaf, les forces de sécurité afghanes et plus d'une centaine de talibans", poursuit le communiqué.

Dix soldats français avaient été tués à la suite d'une embuscade rebelle dans la vallée d'Uzbin du district de Surobi, proche de la province de Laghman, dans ce qui était alors l'assaut au sol le plus meurtrier contre l'Isaf depuis le début de l'intervention occidentale dans le pays à la fin 2001.

La majorité des victimes de cette attaque, qui avait eu un énorme retentissement en France, appartenaient au 8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine (RPIMa) de Castres (sud-ouest de la France).

Vous aimerez aussi

Mobilisation des pompiers lors d'un attentat suicide à Kaboul le 9 septembre 2018. [- / AFP/Archives]
Moyen-orient Afghanistan : fin de l'attaque à Kaboul, les assaillants ont été tués
L'Afghan Zabihullah dans son salon de beauté pour hommes, le 17 février 2019 à Kaboul [WAKIL KOHSAR / AFP]
International En Afghanistan, la jeunesse veut la paix mais pas celle des talibans
Afghanistan Le mollah Omar vivait à 5 kilomètres d'une base américaine

Ailleurs sur le web

Derniers articles