Fourgon braqué Bruxelles : 50 millions de dollars de diamants volés

L'aéroport de Bruxelles, le 19 février 2013, en Belgique L'aéroport de Bruxelles, le 19 février 2013, en Belgique [Bruno Fahy / Belga/AFP]

Des hommes lourdement armés et déguisés en policiers ont mené un assaut spectaculaire lundi soir sur le tarmac de l'aéroport de Bruxelles, où ils ont dérobé 50 millions de dollars de diamants, un des plus importants braquages de ces dernières années.

Juste avant 20H00 (19H00 GMT), deux véhicules noirs équipés de gyrophares bleus ont "forcé la clôture d'un chantier" et ont pénétré sur le tarmac de l'aéroport, a raconté mardi Ine Van Wymeersch, substitut du procureur du roi, lors d'une conférence de presse.

Ils se sont arrêtés devant un fourgon de transport de fonds au pied d'un avion qui s'apprêtait à décoller avec des passagers à bord.

Quatre hommes armés de fusils mitrailleurs, encagoulés et porteurs d'un uniforme de policier, sont sortis de chaque véhicule, soit huit hommes au total. "Ils ont voulu se faire passer pour des policiers", a indiqué Mme Van Wymeersch.

Les substituts du procureur du roi, Ine Van Wymeersch (d) et Anja Bijnens lors d'une conférence de presse après le vol de 50 millions de dollars de diamants à l'aéroport de Bruxelles, le 19 février 2013 à Zaventern [Bruno Fahy / Belga/AFP]
Photo
ci-dessus
Les substituts du procureur du roi, Ine Van Wymeersch (d) et Anja Bijnens lors d'une conférence de presse après le vol de 50 millions de dollars de diamants à l'aéroport de Bruxelles, le 19 février 2013 à Zaventern
 

Le pilote, le co-pilote et les transporteurs de la société Brink's ont été braqués, mais aucun coup de feu n'a été tiré et personne n'a été blessé.

"Les auteurs ont forcé les portes de la zone de chargement de l'avion et ont sorti probablement 120 colis", selon la substitut.

"L'avion n'est pas parti et les passagers présents n'ont rien vu", a-t-elle ajouté. Selon Swiss, il s'agissait d'un vol de ligne, opéré par son partenaire Helvetic Airways.

Après l'attaque, qui n'a duré que cinq minutes, les deux véhicules ont pris la fuite "à très grande vitesse (...) par le même trou dans la clôture".

Un des véhicules utilisés par les braqueurs a été retrouvée incendié non loin de l'aéroport.

L'aéroport de Bruxelles, le 19 février 2013, en Belgique [Bruno Fahy / Belga/AFP]
Photo
ci-dessus
L'aéroport de Bruxelles, le 19 février 2013, en Belgique
 

"Ce n'est pas un braquage au hasard. Il était bien préparé, c'était des professionnels", a souligné Mme Van Wymeersch.

Le parquet n'a pas précisé la valeur du butin, mais a indiqué qu'"il s'agirait principalement de diamants". "Pour autant que l'on sache, il n'y avait pas d'or", a précisé Anja Bijnens, un autre substitut.

Selon l'Antwerp World Diamond Centre, qui représente les diamantaires anversois, la valeur des diamants volés s'élève à 50 millions de dollars (37 millions d'euros).

"Il s'agissait de diamants bruts et taillés en provenance d'Anvers et à destination de Zurich, en Suisse", a précisé à l'AFP une porte-parole, qui a parlé de "l'un des plus grands braquages" de diamants de ces dernières années.

Elle n'a voulu préciser ni l'identité des fournisseurs ni celles des acheteurs des pierres précieuses.

"Nous pouvons confirmer qu'à 19H47, des individus ont pénétré dans l'enceinte de l'aéroport à bord de deux véhicules qui ont traversé les clôtures", avait expliqué plus tôt Brussels Airport, le gestionnaire de l'aéroport.

La porte-parole des diamantaires a fait part de ses inquiétudes sur la sécurité à l'aéroport de Bruxelles. "Il est inquiétant de savoir que quelque chose comme ça peut se produire sur l'aéroport: une bande armée qui peut pénétrer sur le tarmac, alors que 200 millions de dollars de diamants entrent et sortent quotidiennement d'Anvers", a-t-elle souligné.

Selon le quotidien flamand Het Laatste Nieuws, les enquêteurs pensent que les braqueurs auraient pu bénéficier d'une complicité à l'aéroport.

À suivre aussi

AFP - Image d'illustration
Police Des explosifs découverts à Bruxelles le jour du départ du Tour de France
Enquête De l'Allier à Anvers, un réseau de trafiquants d'or démantelé
Bruxelles Une Batmobile arrêtée par la police belge

Ailleurs sur le web

Derniers articles