Ingrid Loyau-Kennett, la femme qui a défié les tueurs islamistes du soldat égorgé à Londres

Ingrid Loyau-Kennett. Ingrid Loyau-Kennett.[Twitter]

Depuis qu’Ingrid Loyau-Kennett a osé défier les deux agresseurs suspectés du massacre d’un soldat britannique mercredi dans les rues de Londres, cette chef scout londonienne est devenue la coqueluche des médias. Sa bravoure a fait d’elle un véritable héros national. Elle se confie ce jeudi dans les colonnes du quotidien britannique, The Daily Telegraph.

Mercredi fin d’après-midi, quartier du sud-est de la capitale anglaise. Deux hommes armés jusqu’aux dents (selon les premières informations ils disposaient de plusieurs armes blanches et d’au moins une arme à feu) viennent de massacrer avec une froideur extrême un militaire anglais.

Une fois leur attaque macabre perpétrée, les individus ne prennent pas la fuite : ils restent sur les lieux du meurtre et se lancent dans des diatribes fondamentalistes islamistes.

Les témoins de la scène d’horreur qui vient de se dérouler devant leurs yeux, sont sous le choc et se tiennent à l’écart des deux hommes. Certains filment avec leurs smartphones.

 

« J’ai pensé qu’il valait mieux que les armes soient pointées sur une seule personne »

Ingrid Loyau-Kennett, mère de famille de 48 ans, s’approche, elle, d’abord de la victime et tente de lui prendre son pouls. Puis, elle se dirige vers l’un des agresseurs.

« J’ai pensé qu’il valait mieux que les armes soient pointées sur une seule personne » et non sur le reste des passants et des enfants qui commençaient à sortir des écoles, a-t-elle expliqué.

Avant d’ajouter : « Je lui ai dit – maintenant c’est vous contre une multitude de gens, vous allez perdre, que voudriez-vous faire ? ». L’individu lui répond : « Je voudrais rester et combattre ».

 

Elle propose à l’un des agresseurs de lui donner ses armes

Ingrid Loyau-Kennett se dirige ensuite vers le deuxième agresseur et lui propose… de lui donner ses armes. L’homme refuse. Il finira, tout comme son complice, par être blessé par les tirs des policiers londoniens arrivés une vingtaine de minutes après l’attaque.

Ingrid Loyau-Kennett sera entendue prochainement par Scotland Yard. Son témoignage pourrait être déterminant dans l’avancée de l’enquête. « Il n’était pas drogué, n’était pas alcoolique ou saoûl, il était juste ébranlé, bouleversé », a-t-elle pu constater à propos de l’un des hommes.

 

Le tweet du fils d'Ingrid Loyau-Kennett :

 

 

 

Boston : l'aîné des frères Tsarnaev impliqué dans un triple homicide en 2011

En images : deux islamistes massacrent un soldat britannique en pleine rue

Terrorisme : un soldat tué en pleine rue à Londres

Londres : la victime est un soldat

Les deux hommes agissaient au nom d'Allah

Vous aimerez aussi

Football Vidéo : le capitaine d’Aston Villa agressé par un fan de Birmingham City en plein match
Gordon Banks était âgé de 81 ans.
Football Le mythique gardien anglais Gordon Banks s’est éteint
Rugby Angleterre-France, Tournoi des 6 Nations : à quelle heure et sur quelle chaîne ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles