Mandat d'arrêt international contre Bozizé

Le président François Bozizé à Bangui, le 17 janvier 2013 [Patrick Fort / AFP/Archives] Le président François Bozizé à Bangui, le 17 janvier 2013 [Patrick Fort / AFP/Archives]

La Centrafrique a lancé un mandat d'arrêt international contre le président déchu François Bozizé, renversé en mars, pour crimes contre l'humanité et incitation au génocide notamment, a annoncé vendredi le procureur de Bangui Alain Tolmo.

"Depuis le 29 mai 2013, un mandat d'arrêt international a été émis contre le principal auteur François Bozizé", a annoncé le procureur, soulignant que parmi les chefs d'accusation figurent notamment "des crimes relevant du statut de la Cour pénale internationale (CPI), entre autres: crimes contre l'humanité et incitation au génocide".

Vous aimerez aussi

Russie Les journalistes tués en Centrafrique cibles d'une embuscade, selon l'organisation de l'opposant Khodorkovski
Centrafrique [AFP   / AFP]
Liberté de la presse Journalistes assassinés en Centrafrique : RSF réclame une enquête «sérieuse et approfondie»
Le chef de groupe armé Nimery Matar Jamous, alias Force, à Bangui le 9 avril 2018 [FLORENT VERGNES / AFP]
Centrafrique Au moins 16 morts lors de violences à Bangui

Ailleurs sur le web

Derniers articles