Elle brûle le pénis de son fils : 30 ans de prison

La mère aurait bénéficié de la complicité de deux individus [CC / Nicolicreer]

Une Américaine de 53 ans a été condamnée à 30 ans de réclusion pour avoir commis des actes de barbarie sur son fils âgé de 19 ans. Elle aurait bénéficié de deux complices pour infliger d'insoutenables sévices au jeune homme.

 

Les juges du tribunal du comté de Merrimak (Massachussets) ont infligé une peine de trente ans d'emprisonnement à Christine Gelineau, une femme de 53 ans qui s'est rendue coupable d'actes de torture sur la personne de son propre fils, demeuré anonyme.

"Ce qu'a fait cette femme de son propre chef est l'une des choses les plus horribles que j'ai jamais vues", a déclaré le procureur George Waldron. L'évocation des sévices, qui auraient été commis entre le 10 et le 14 avril dernier, dépasse en effet l'entendement.

Avec la complicité d'un individu âgé de 20 ans, Daniel Cantrell, et de la propre cousine de la victime, Amy Nason (29 ans), Catherine Gelineau a reconnu avoir multiplié les actes de barbarie et les humiliations sur son fils, légèrement handicapé mentalement.

 

Violences et humiliations

Le jeune homme aurait été forcé à manger des excréments et des vers ainsi qu'à boire de l'urine. Il aurait également subi de nombreux coups - sa cheville fut brisée - avant que ses bourreaux ne lui brûlent le pénis et les tétons à l'aide d'un briquet, rapporte le Concord Monitor.

La mère a reconnu les faits mais a déclaré qu'elle avait décidé de brûler la verge de son fils après que celui ait menacée de la violer. Mais un des complices a révélé qu'elle avait agit ainsi car la victime refusait de manger des excréments.

Lors de l'audience, le jeune homme a lu une déclaration tandis que sa mère, en pyjama orange, était assise à quelques mètres de lui : "Chère ex-mère, ce que tu m'as fait est impardonnable. Tu m'as battu. Tu m'as affamé. Tu as presque tranché mon pénis. Tu as jeté mes vêtements. Tu m'as empêché de me laver. Tu m'as presque tué en me faisant ingérer trois antidépresseurs et deux décontractants (...). Je te dis au revoir. J'espère que tu réalises que tu as perdu tout ce que tu avais".

 

Il frappe ses enfants et tague "MDR" sur le chat

Son fils ayant un petit pénis, elle le noie dans la baignoire

Elle coupe et mixe le pénis de son ex

 

Vous aimerez aussi

Fait divers Russie : un homme viole et démembre une ado
Justice Vosges : 3 hommes mis en examen pour «viols accompagnés d'actes de torture et de barbarie» sur une toxicomane
Drame États-Unis : un bébé de 6 mois kidnappé et retrouvé brûlé sur une voie ferrée

Ailleurs sur le web

Derniers articles