Corée du Nord : fusillés pour avoir regardé la TV sud-coréenne

Un rassemblement en Corée du Nord (illustration).[Archives AFP]

Selon un quotidien sud-coréen, la Corée du Nord aurait procédé début novembre à l'exécution publique de 80 personnes dont certaines étaient accusées d'avoir regardé la télévision sud-coréenne.

 

En Corée du Nord regarder des émissions de la télévision sud-coréenne est strictement interdit. Et selon le journal JoongAng Ilbo, le régime de Kim Jong-Un semble ne pas vouloir transiger sur ce point. Le quotidien rapporte qu'une série d'exécutions publiques aurait eu lieu le 3 novembre dernier dans sept villes du pays.

Il était reproché à la plupart des exécutés d'avoir précisément regardé des émissions télévisées sud-coréennes. Les mis en cause auraient été surpris en train de regarder des DVD et des clefs USB introduites clandestinement.

 

10.000 spectateurs dans un stade

Le journal sud-coréen évoque une véritable mise en scène destinée à faire des exemples. Il assure par exemple que dans la ville de Wonsan, les autorités ont rassemblé 10.000 personnes dans un stade pour assister à l'exécution par balle de huit condamnés.

Cette nouvelle est néanmoins à prendre avec recul dans la mesure où aucun des deux journaux d'informations gérés par des transfuges nord-coréens en Corée du Sud n'était en mesure de confirmer cette information. L'un d'entre eux a seulement convenu qu'il avait eu écho d'un projet d'une vague d'exécutions publiques. 

 

 

Pénurie de femmes vierges en Corée du Nord ? 

Un domaine skiable "de classe mondiale" pour la Corée du Nord 

L'ex de Kim Jong-Un fusillée pour un sex-tape ? 

La fille cachée du leader nord-coréen Kim Jong-Un 

Quand Kim Jong-Un jouait dans la comédie musicale Grease 

 

À suivre aussi

Asie Vidéo : une femme enceinte gazée et plaquée au sol lors des manifestations à Hong Kong
La violence a encore passé un cap ce 11 novembre
crise politique À Hong Kong, de la violence urbaine au chaos
Les masques de Guy Fawkes étaient de sortie ce 5 novembre à Hong Kong
Asie Guy Fawkes, Joker, Hunger Games... Les militants hongkongais inspirés par la pop-culture

Ailleurs sur le web

Derniers articles