En Arabie Saoudite, il est interdit de fêter le Nouvel An

photo d'illustration photo d'illustration[Fayez Nureldine / AFP/Archives]

L'Arabie Saoudite interdit toute célébration du Nouvel An dans le royaume.

Le Nouvel An est "haram" en Arabie Saoudite. La police religieuse aurait en effet la ferme intention de faire respecter une fatwa (décret religieux) du haut comité des oulémas prohibant toute célébration du Nouvel An dans le royaume. Dans ce pays régi par une interprétation très rigoureuse de la loi islamique, c'est le calendrier de l'hégire qui s'applique. Un calendrier lunaire et non solaire comme le nôtre qui affiche 1435 années au compteur.

A en croire le quotidien saoudien Okaz, la police religieuse aurait expressément demandé aux fleuristes et autres commerçants de ne vendre ni roses rouges, ni ours en peluche ni tout autre cadeau en lien avec cet évènement.

Chargés de faire respecter la charia au quotidien, les agents de cette police des bonnes mœurs patrouillent dans les lieux publics pour traquer les couples non mariés, les femmes au volant, non voilées ou encore trop maquillées, les boutiques ne respectant l'heure de la prière…Ils seraient souvent accusés d'abus.

En octobre 2012, le site ajib.fr expliquait que le responsable du comité de la promotion de la vertu et de la répression du vice, le cheikh Abdel Latif ben Abdel Aziz Al Cheikh, avait annoncé une réduction et un encadrement strict de leurs prérogatives pour " lutter contre les erreurs commises par les agents et de les aider à répondre aux besoins de la société". Le site internet évoquait alors une volonté de juguler la place de cette police religieuse au sein de la société saoudienne. "Un crédit et une influence diminuée qui permettrait au Roi et ses ministres de mettre en oeuvre des réformes sociétales contestées par « les conservateurs »", concluait l'article.

 

Hollande attendu en Arabie Saoudite

L'Arabie Saoudite devenue l'ennemi numéro 1 de Damas

Ryad va donner 3 milliards de dollars au Liban

Vous aimerez aussi

Solidarité internationale autour de Notre-Dame de Paris
Drame Solidarité internationale autour de Notre-Dame de Paris
Le monde de demain exposé à Perpignan
futur Le monde de demain exposé à Perpignan
Les Algériens veulent se réapproprier la rue
Maghreb Les Algériens veulent se réapproprier la rue

Ailleurs sur le web

Derniers articles