Moscou renforce son emprise sur la Crimée

Les forces pro-russes ont pris le contrôle d'une base navale. [VASILIY BATANOV / AFP]

La tension est montée d’un cran en Crimée. Au lendemain de l’officialisation par Vladimir Poutine du rattachement de la Crimée à la Russie, les "forces d’autodéfense" pro-russes déployées dans la région se montrent de plus en plus offensives.

 

Dans la matinée, des dizaines d’hommes sans insigne ont envahi le quartier général de la marine à Sébastopol, capturant le commandant de la marine ukrainienne. Dans la foulée, une cinquantaine de miliciens se sont emparés d’une autre base miliaire à Novoozerne, dans l’ouest de la région.

La veille, un soldat ukrainien avait été tué lors de l’assaut de sa base par des miliciens à Simferopol. Les militaires ukrainiens avaient alors été autorisés à utiliser leurs armes.

Face à cette situation, l’Ukraine a annoncé un plan d’évacuation de ses militaires de Crimée, et décidé de sortir de la Communauté des Etats indépendants, qui réunit onze ex-républiques soviétiques et menée par la Russie.

 

Où s'arrêtera Poutine ?

Crimée : le conflit entre dans une "phase militaire"

Vous aimerez aussi

Des affichettes dénonçant le projet de loi visant à autoriser les extraditions vers la Chine sont collées sur un mur près du Conseil législatif à Hong Kong, le 14 juin 2019 [Hector RETAMAL / AFP]
Crise Hong Kong : le projet d'autoriser les extraditions vers la Chine critiqué au sein même de la majorité
Carlos Ghosn, quittant le cabinet de son avocat à Tokyo, le 6 mars 2019 [Kazuhiro NOGI / AFP/Archives]
Économie Mariage annulé, crise avec Nissan : Renault sous le feu des interrogations d'actionnaires
International Soudan : des manifestants violés par des militaires

Ailleurs sur le web

Derniers articles