République tchèque : protestation contre une porcherie sur le site d'un camp de concentration

Un tracteur passe devant une porcherie industrielle construite sur le site de l'ancien camp de concentration de Lety en République tchèque, le 4 mai 2005 [Michal Cizek / AFP] Un tracteur passe devant une porcherie industrielle construite sur le site de l'ancien camp de concentration de Lety en République tchèque, le 4 mai 2005 [Michal Cizek / AFP]

Des militants antiracistes de plusieurs pays d'Europe ont dénoncé ce week-end l'existence d'une porcherie industrielle sur le site de l'ancien camp de concentration de Lety dans le sud-ouest de la République tchèque où nombre de Roms ont péri en 1942-1943.

"Nous sommes ici pour rétablir la dignité des victimes et celle de leurs descendants", a indiqué Benjamin Abtan, président du Mouvement antiraciste européen (Egam), dans un communiqué parvenu à l'AFP.

Plusieurs dizaines de membres d'associations antiracistes se sont rendus à Lety vendredi en marge d'une réunion de quatre jours à Prague, visant à préparer la 4e édition de la "Roma Pride", une marche pour la dignité des Roms et des gens du voyage prévue le 5 octobre dans une quinzaine de pays.

Environ 1.300 hommes, femmes et enfants rom de la Bohême alors sous domination nazie sont passés entre août 1942 et mai 1943 par le camp de Lety, situé à 75 km de Prague.

Pour la plupart d'entre eux, il a été la dernière étape avant les chambres à gaz d'Auschwitz-Birkenau. Près de 330 Roms dont au moins 241 enfants y ont trouvé la mort, du typhus, de la faim, ou en raison des conditions inhumaines qui y régnaient.

Au début des années 1970, sous le régime communiste, une porcherie industrielle a été bâtie à cet endroit. Depuis la disparition du régime en 1989, les Roms continuent à réclamer en vain le déplacement de la porcherie, aujourd'hui privatisée.

Un mémorial aux victimes Roms de l'holocauste au cimetière de Mirovice, le 4 mai 2005, près du site de l'ancien camp de concentration de Lety en République tchèque [Michal Cizek / AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Un mémorial aux victimes Roms de l'holocauste au cimetière de Mirovice, le 4 mai 2005, près du site de l'ancien camp de concentration de Lety en République tchèque

La firme à laquelle la porcherie appartient ne s'oppose pas au déplacement, à condition que l'Etat lui offre en compensation un nouvel établissement. Le dossier est cependant systématiquement ajourné par les gouvernements tchèques successifs, invoquant des problèmes financiers.

"Cette commémoration est un premier pas vers une mobilisation plus large. Rendez-vous ici le 2 août prochain", a aussi déclaré M. Abtan, dans le communiqué.

Ce jour est une date symbolique pour les Roms. Durant la nuit du 2 au 3 août, le 2 août 1944, trois mille Roms ont été conduits aux chambres à gaz au camp nazi d'Auschwitz-Birkenau où périrent quelque 20.000 déportés roms, originaires de 14 pays d’Europe.

Vous aimerez aussi

Polémique Racisme : Les footballeurs anglais boycottent les réseaux sociaux
Des portraits de victimes de migrants brandis lors d'une manifestation organisée par Alternative pour l'Allemagne (AfD) le 1er septembre 2018 à Chemnitz  [John MACDOUGALL / AFP/Archives]
Élections européennes Allemagne : l'extrême droite surfe sur l'instrumentalisation des faits divers
L'élue démocrate du Minnesota, Ilhan Omar, le 7 février 2019 devant le Capitole à Washington  [SAUL LOEB / AFP]
Etats-Unis Donald Trump accusé d'incitation à la violence contre une élue musulmane

Ailleurs sur le web

Derniers articles