Obama et Clinton se retrouveront autour d'un verre

Le président américain Barack Obama et sa secrétaire d'Etat Hillary Clinton le 14 septembre 2012 sur la base de l'armée de l'air Andrews dans le Maryland, lors d'une cérémonie pour quatre soldats américains morts à Benghazi, en Libye  [Jewel Samad / AFP/Archives] Le président américain Barack Obama et sa secrétaire d'Etat Hillary Clinton le 14 septembre 2012 sur la base de l'armée de l'air Andrews dans le Maryland, lors d'une cérémonie pour quatre soldats américains morts à Benghazi, en Libye [Jewel Samad / AFP/Archives]

Hillary Clinton a lancé ses premières piques contre Barack Obama mais le président américain ne lui en veut visiblement pas : ils se retrouveront mercredi lors d'une soirée à Martha's Vineyard, île huppée au large du Massachusetts.

Barack et Michelle Obama, accompagnés de leurs filles, entament deux semaines de vacances sur cette île magnifique où ils ont leurs habitudes estivales depuis 2009. Hillary Clinton, qui semble prête à se lancer dans la course la Maison-Blanche de 2016, sera sur place pour une séance de signature de son livre "Le temps des décisions".

"Le président et la Première dame ont accepté une invitation au domicile de Vernon Jordan (ex-conseiller de Bill Clinton, NDLR) mercredi soir. Ils sont ravis de s'y rendre et d'y rencontrer l'ancienne secrétaire d'Etat (Hillary) Clinton", a indiqué à l'AFP un responsable de la Maison-Blanche.

Mme Clinton, qui a quitté le département d'Etat fin 2011 après quatre années à la tête de la diplomatie américaine, a formulé, dans un entretien à l'hebdomadaire The Atlantic publié il y a deux jours, ses premières véritables critiques du président.

Elle lui a notamment reproché, sans le nommer, d'avoir laissé en Syrie un vide "rempli par les jihadistes", faute d'avoir aidé militairement l'opposition anti-Assad.

Plus sévère, elle a aussi ironisé sur l'absence d'une véritable doctrine de politique internationale, en se référant à une phrase souvent présentée comme le credo de l'administration Obama en matière de politique étrangère: "Ne pas faire des choses idiotes".

"Les grandes nations ont besoin de principes directeurs, et +Ne pas faire des choses idiotes+ n'est pas un principe directeur", a lancé Mme Clinton, qui avait perdu la primaire démocrate face à Barack Obama en 2008.

M. Obama a prévu de rentrer à Washington dimanche pour deux jours avant de repartir profiter de cette coupure estivale durant laquelle il consacre une grande partie de son temps à des parties de golf.

Vous aimerez aussi

Politique Prime exceptionnelle défiscalisée jusqu'à 1.000 euros, éligibilité jusqu'à 3.600 euros net
Économie Qui va recevoir la prime de Noël cette année ?
Le président érythréen Issaias Afeworki et son homologue somalien Mohamed Abdullahi Mohamed, le 13 décembre 2018 à Mogadiscio [Mohamed ABDIWAHAB / AFP]
Diplomatie Le président érythréen rend visite à son homologue somalien, une première

Ailleurs sur le web

Derniers articles