Nouvel assaut de migrants pour entrer dans Melilla

Des membres des garde civile espagnole grimpent sur la barrière, alors que des migrants d'Afrique tentent d'enter dans l'enclave espagnole de Melilla le 14 août 2014 [Jose Colon / AFP] Des membres des garde civile espagnole grimpent sur la barrière, alors que des migrants d'Afrique tentent d'enter dans l'enclave espagnole de Melilla le 14 août 2014 [Jose Colon / AFP]

Environ 250 migrants d'Afrique subsaharienne ont tenté jeudi matin de franchir la barrière qui sépare l'enclave espagnole de Melilla du Maroc, après plusieurs tentatives similaires ces derniers jours.

 

L'Espagne et l'Italie font face depuis samedi à des arrivées massives de migrants dans l'enclave espagnole de Melilla au Maroc et par voie maritime, avec l'arrivée en Espagne de près de 1.300 migrants et de quelque 3.400 en Italie.

Pour la seule journée de mardi, plus de 900 migrants d'Afrique subsaharienne, un record en un jour en Espagne, ont été secourus en mer dans le détroit de Gibraltar par les autorités espagnoles et transportés à Tarifa, dans le sud de l'Espagne.

Jeudi à Melilla, "vers 07H30 (05H30 GMT), il y a eu une nouvelle tentative d'environ 250 immigrants d'origine subsaharienne dans la zone comprise entre la frontière de Barrio Chino et les abords de l'aéroport de Melilla", a affirmé la préfecture de Melilla dans un communiqué.

"Seul l'un d'entre eux est parvenu à passer le périmètre frontière et 15 autres sont restés juchés sur l'une des grilles pendant près d'une heure et demie, jusqu'à ce que le Maroc les prennent en charge", a-t-elle ajouté.

Elle a souligné "la coopération hispano-marocaine", alors que la presse espagnole a fait état d'un relâchement des contrôles côté marocain pour expliquer ces tentatives d'entrées à Melilla et les arrivées massives par la mer.

Mercredi, environ 600 migrants avaient tenté de passer la triple barrière grillagée qui sépare le Maroc de Melilla. Une soixantaine avaient passé plusieurs heures sur l'une des clotûres, espérant, en vain, être recueilli côté espagnol. Quatre d'entre eux qui étaient blessés ont toutefois pu descendre pour être conduits à l'hôpital.

Près de 800 candidats à l'immigration avait déjà tenté mardi de passer côté espagnol et près de 80 ont réussi.

En Italie, la marine militaire a annoncé mercredi que près de 1.400 immigrés avaient été secourus au cours des dernières 24 heures, s'ajoutant aux 2.000 migrants secourus durant le week-end.

Vous aimerez aussi

Photo prise le 9 décembre 2018 montrant le lieu où se tiendra la conférence de l'ONU sur les migrations, à Marrakech, au Maroc [FADEL SENNA / AFP]
ONU Le Pacte de Marrakech formellement approuvé
Immigration Pacte de Marrakech : le vrai du faux
Pays-Bas Une église empêche la police d'expulser une famille depuis un mois en assurant un office religieux en continu

Ailleurs sur le web

Derniers articles