"Rice Bucket Challenge", le nouveau défi caritatif

Purnima Sri Iyern (à droite) une journaliste indienne, participe au RiceBucketChallenge [Capture d'écran Facebook Purnima Sri Iyer]

Alors que anonymes et stars se défient pour réaliser l'"Ice Bucket Challenge", une déclinaison de ce défi vient de faire son apparition sur la toile : le "Rice Bucket Challenge".

 

De George W. Bush à Johnny Hallyday, les personnalités françaises et internationales sont nombreuses à s'être pliées au "Ice Bucket Challenge" qui consiste à se verser un seau d'eau glacée sur la tête et/ou faire un don à une association luttant contre la maladie de Charcot.

Résultat des courses, des millions de dollars pour les associations (l'association américaine ALS a ainsi pu récolter au 24 août 2014 70 millions de dollars contre 2,5 millions l'année dernière) mais aussi des milliers de litres d'eau gaspillés.

La journaliste indienne Manju Latha Kalanidhi a donc imaginé une nouvelle forme de défi, moins absurde, le "Rice Bucket Challenge".

 

Cuisiner ou acheter un paquet de riz et l'offir

Cette version indienne consiste à offrir du riz à une personne dans le besoin. Le bienfaiteur peut partager la photo du don sur les réseaux sociaux à l'aide du mot-clé #RiceBucketChallenge et inviter ses amis à l'imiter.

 
 

Le défi peut également prendre d'autres formes, comme celui de donner des médicaments à un hôpital.

 

Du riz car "Rice" rime avec "Ice"

Manju Latha Kalanidhi souhaitait créer une action locale, "qui aurait du sens sans rien gâcher",  détaille-t-elle au site Quartz. Elle a choisi le riz pour ce défi (rice) car il rimait avec "ice" en anglais. Le riz est également un aliment de base du régime alimentaire des Indiens.

La page Facebook Rice Bucket Challenge administrée par la journaliste a été ouverte le 24 août. Elle comptait lundi soir plus de 18.000 abonnés.

Avant même la diffusion de ce nouveau défi, Miley Cyrus avait déjà de son côté relevé à sa façon le "RiceBucketChallenge".

Pas sûr que la version de la chanteuse américaine plaise à Manju Latha Kalanidhi.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles