Birmanie: des plongeurs auraient découvert une cloche légendaire

Une équipe de recherche travaille pour retrouver la cloche Dhammazedi au fond du fleuve Rangoun en Birmanie, le 27 août 2014 [Ye Aung Thu / AFP] Une équipe de recherche travaille pour retrouver la cloche Dhammazedi au fond du fleuve Rangoun en Birmanie, le 27 août 2014 [Ye Aung Thu / AFP]

Un équipe de plongeurs birmans affirme avoir reçu le secours des esprits pour localiser, au fond du fleuve Rangoun, la cloche légendaire d'une pagode pillée par un mercenaire portugais il y a quatre siècles.

Sous le regard d'une foule nombreuse et fascinée, des dizaines de plongeurs sommairement équipés sondent depuis plusieurs semaines les eaux troubles et agitées du fleuve dans l'espoir d'y trouver la cloche Dhammazedi.

D'autres chasseurs de trésors avaient échoué avant eux à retrouver la trace de la cloche de la pagode Shwedagon subtilisée au 17e siècle et dont le poids aurait fait couler le bateau qui la transportait.

Des habitants sont rassemblés pour observer les recherches entreprises pour retrouver la cloche Dhammazedi au fond du fleuve Rangoun en Birmanie, le 27 août 2014 [Ye Aung Thu / AFP]
Photo
ci-dessus
Des habitants sont rassemblés pour observer les recherches entreprises pour retrouver la cloche Dhammazedi au fond du fleuve Rangoun en Birmanie, le 27 août 2014

"Après avoir demandé l'autorisation de toutes les personnes nobles et des saints, nous déclarons que nous avons trouvé la cloche Dhammazedi", a indiqué dans un communiqué le responsable des recherches, San Lin, sans toutefois apporter la preuve de ses affirmations.

Certains historiens birmans ne cachent pas leur perplexité et remettent en cause jusqu'à l'existence même de la cloche.

Les méthodes des plongeurs n'y sont pas pour rien, qui ont délaissé l'attirail moderne dévolu à l'exploration sous-marine au profit d'incantations destinées à apaiser l'esprit du dragon qui, selon eux, protègent la cloche.

"On ne peut rien retrouver en suivant les conseils des astrologues et en invoquant les nats (les esprits), les dragons et les galouns (oiseaux mythiques)", a réagi Chit San Win, de la Commission d'Histoire birmane, interrogé par l'AFP.

San Lin, qui soutient avoir vu la cloche une première fois en 1998 lors d'une précédente tentative, a promis de sortir la cloche de l'eau dans les jours qui viennent.

La cloche de bronze pèserait 294 tonnes, l'équivalent d'un Boeing 777 au décollage.

Elle aurait ensuite été volée par le marchand portugais Filipe De Brito e Nicote -- connu en Birmanie sous le nom de Nga Zinga -- qui voulait en fondre le bronze pour fabriquer des canons.

Vous aimerez aussi

Asie La stigmatisation des mères célibataires en Birmanie
Etats-Unis Amal Clooney appelle Aung San Suu Kyi à gracier les journalistes de Reuters
La cheffe de l'ONU pour les droits de l'Homme Michelle Bachelet à Genève le 3 septembre 2018  [Fabrice COFFRINI / POOL/AFP]
Liberté de la presse Birmanie : l'ONU demande la libération «immédiate» des journalistes de Reuters 

Ailleurs sur le web

Derniers articles