Nicaragua: 20 mineurs coincés sous terre secourus, huit manquent à l'appel

Un mineur resté enfermé dans une mine d'or du nord du Nicaragua est évacué par les secours, le 29 août 2014 [Inti Ocon / AFP] Un mineur resté enfermé dans une mine d'or du nord du Nicaragua est évacué par les secours, le 29 août 2014 [Inti Ocon / AFP]

Vingt mineurs coincés depuis jeudi dans une mine d'or du nord du Nicaragua à 800 m de profondeur ont été secourus dans la nuit de vendredi à samedi, a-t-on annoncé de source officielle.

Huit autres personnes travaillant dans cette mine informelle sont portées disparues.

Les autorités avaient dans un premier temps fait état de cinq disparus, mais ont établi par la suite que trois autres mineurs - qui n'avaient pas de proches sur place pour signaler leur absence - manquaient à l'appel.

"Nous rendons grâce à Dieu et à la Vierge Marie pour avoir sauvé de la mort 20 de nos frères mineurs", a déclaré la porte-parole du gouvernement, la Première Dame du Nicaragua Rosario Murilo.

Selon un photographe de l'AFP, les premiers mineurs du groupe sont sortis de la mine avec des symptômes de déshydratation et ont été accueillis par leurs familles. Ils "sont assez fatigués, déshydratés, pleins de terre et de saleté".

Les équipes de secours travaillaient depuis trente-quatre heures pour leur venir en aide alors qu'ils étaient coincés à 800 mètres de profondeur dans la mine bouchée par un glissement de terrain. Ils ont été hospitalisés.

Plusieurs d'entre eux sont sortis de l'hôpital samedi et participaient aux recherches de leurs camarades disparus.

Un mineur blessé après être resté enfermé dans une mine d'or du nord du Nicaragua est soigné à l'hôpital, le 30 août 2014 [Inti Ocon / AFP]
Photo
ci-dessus
Un mineur blessé après être resté enfermé dans une mine d'or du nord du Nicaragua est soigné à l'hôpital, le 30 août 2014

Initialement, les autorités avaient annoncé la mort d'un mineur dans cet accident, mais en milieu de journée vendredi elles ont indiqué que ce décès n'était pas confirmé.

L'accident est survenu jeudi matin, dans le village d'El Comal, près de la ville de Bonanza, mais n'a été connu que dans l'après-midi, le lieu du drame se trouvant dans une zone isolée et montagneuse.

Le glissement de terrain s'est produit après de fortes pluies dans la zone et a bouché le tunnel d'entrée de cette mine artisanale. Dans un premier temps, les familles des mineurs ont essayé de dégager elles-mêmes l'accès mais le terrain était trop instable et elles ont prévenu les autorités.

Bonanza fait partie du "triangle minier" du Nicaragua, zone où se trouvent les plus importantes gisements d'or du pays.

Vous aimerez aussi

Un manifestant nicaraguyaen s'oppose aux policiers anti-émeutes, à Managua le 15 septembre 2018 [INTI OCON / AFP]
Crise Nicaragua : deux blessés par balle lors d'une manifestation anti-Ortega
Manifestation contre le président du Nicaragua, Daniel Ortega, le 15 août 2018 à Managua [INTI OCON / AFP]
Crise Nicaragua : des milliers d'opposants et de partisans d'Ortega manifestent
Une femme porte une pancarte marquée du slogan "no tenemos miedo" (nous n'avons pas peur) lors d'une manifestation contre le président du Nicaragua Daniel Ortega, le 31 juillet à Managua [INTI OCON / AFP]
Crise Nicaragua : Ortega rend hommage à l'armée, l'opposition manifeste à nouveau

Ailleurs sur le web

Derniers articles