Les raids en Irak sont comme des "escapades sexuelles"

Un combattant turcomane chiite tient une position à Amerli, une ville assiégée par l'Etats islamique, à 160 km au nord de Bagdad, le 4 août 2014 [Ali al-Bayati / AFP/Archives]

Les raids aériens, auxquels les Etats-Unis ont recours en Irak contre l'Etat islamique, sont un peu comme des "aventures sexuelles sans lendemain", a mis en garde Michael Hayden, qui a dirigé par le passé la CIA et la NSA.

 

"Le recours aux frappes aériennes a tous les atours des aventures sexuelles sans lendemain: cela semble satisfaisant et cela ne demande qu'un engagement minimal", a déclaré le général Hayden, 69 ans, dans une interview accordée au magazine US News and World Report et publiée jeudi.

Pour frivole qu'elle soit, sa remarque vise à alerter sur les limites d'un seul recours aux frappes aériennes pour "détruire" les jihadistes de l'Etat islamique, ainsi que l'a énoncé le président Barack Obama.

"Je suis circonspect quant à une stratégie où la force aérienne, et elle seule, est utilisée", a expliqué le général Hayden. Les Etats-Unis ont mené plus de 150 frappes aériennes contre l'Etat islamique en Irak depuis le 8 août.

Il a toutefois salué le projet du président Obama de viser des cibles de l'Etat islamique en Syrie. "Plus tôt nous étendrons notre lutte contre (l'Etat islamique) à la Syrie, le mieux ce sera", a martelé le haut gradé, aujourd'hui retraité.

 

 

À suivre aussi

International Conflit Iran - Etats-Unis, en direct : un compte à rebours et puis «boum», Donald Trump raconte la frappe contre Soleimani
Air France suspend « tout survol des espaces aériens iranien et irakien »
Conflit Air France suspend «tout survol des espaces aériens iranien et irakien»
Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a appelé à la désescalade.
Irak Riposte de l'Iran : les réactions internationales

Ailleurs sur le web

Derniers articles