La coalition au secours des Kurdes en Syrie

La ville de Kobané, en Syrie[ARIS MESSINIS / AFP]

La coalition internationale fait bloc derrière les kurdes.

 

Trois avions cargos C-130 américains ont largué ce lundi à l’aube des armes, des munitions et du matériel médical sur les positions des Unités de protection du peuple (YPG), qui contrôlent encore environ 50 % de la ville syrienne de Kobané.

 

Contrer l'offensive de Daesh

Il s’agit d’aider les combattants kurdes à résister à l’offensive lancée par Daesh le 6 septembre dernier. «Il serait irresponsable pour nous, et en même temps moralement très difficile de tourner le dos à une communauté combattant» Daesh, a estime le secrétaire d’Etat américain, John Kerry. 

Dans le même temps, la Turquie a effectué un revirement en annonçant qu’elle autorisait désormais les combattants kurdes d’Irak à rejoindre Kobané via son territoire. Une décision d’autant plus surprenante que le président turc, Recep Teyyip Erdogan, qualifie le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), dont les YPG sont proches, de «terroristes». 
 

À suivre aussi

Des Syriens inspectent les dégâts après des raids du régime sur la ville de  Mouhambal, dans le nord de la province d'Idleb dans le nord-ouest de la Syrie, le 6 juillet 2019 [Amer ALHAMWE / AFP]
Conflit Syrie : 14 civils dont sept enfants tués dans des raids du régime
Les ruines d'un bâtiment frappé par les Etats-Unis dans la province d'Alep en Syrie le 1er juillet 2019 [Omar HAJ KADOUR / AFP]
Lutte contre le terrorisme Les Etats-Unis disent avoir frappé al-Qaida dans le nord-ouest de la Syrie
GIUSEPPE CACACE / AFP
Terrorisme Un jihadiste et ses deux épouses, expulsés de Turquie, mis en examen à leur arrivée à Paris

Ailleurs sur le web

Derniers articles