Les régions séparatistes ukrainiennes appelées aux urnes pour un scrutin polémique

Un soldat ukrainien posté à un checkpoint à Izum, dans la région séparatiste de Donetsk le 15 mai 2014 [Genya Savilov / AFP]

L'élection, soutenue par Moscou, est considérée comme illégale par le pouvoir ukrainien de Kiev.

 

L’élection devrait sceller la partition du pays. Les régions séparatistes pro-russe de l’est de l’Ukraine étaient appelées à voter, dimanche, pour élire leurs parlements et leurs présidents. Un scrutin soutenu par Moscou, qui a promis d’en reconnaître les vainqueurs, mais qualifié d’«illégal» par les autorités ukrainiennes nées de la contestation du Maïdan.

Les services de sécurité ukrainiens ont d’ailleurs annoncé, dimanche, l’ouverture d’une enquête criminelle pour tentative de «prise de pouvoir» et «changement de l’ordre constitutionnel». Kiev a également dénoncé un déploiement «intense d’équipements et de troupes» en provenance de la Russie dans ces régions rebelles.

La victoire des séparatistes, qui ne fait guère de doute, pourrait affaiblir l’accord qu’ils avaient signé avec Kiev, Moscou et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) début septembre. Ce cessez-le-feu avait déjà été mis à mal par la reprise des affrontements, qui ont fait plus de 300 morts ces dix derniers jours.

À suivre aussi

Diplomatie Echange historique de prisonniers entre la Russie et l'Ukraine après cinq ans de conflit
Le tourisme à Tchernobyl augmente
Ukraine Le tourisme à Tchernobyl augmente
La victoire de Zelensky et celle de son parti reflètent la déception des Ukrainiens vis-à-vis de leurs élites, jugées corrompues.
élection Législatives en Ukraine : le parti de Zelensky remporte la majorité absolue au Parlement

Ailleurs sur le web

Derniers articles