Ukraine : l'escalade de violence inquiète les occidentaux

Un avion de chasse ukrainien. (Photo d'illustration)[AFP]

Le cessez-le-feu semble bien loin. Six soldats ukrainiens ont été tués et neuf autres blessés lors des dernières 24 heures dans l'est de l'Ukraine, selon un nouveau bilan annoncé mardi par Kiev.

 

Ils ont été victimes de tirs des rebelles prorusses ou ont sauté sur des mines artisanales posées par ces derniers. Dans le même temps, l’Otan a dénoncé «un renforcement militaire très grave» dans cette région séparatiste et du côté russe de la frontière.

Face à cette escalade jugée «dangereuse», l’Allemagne a tenté hier de se poser en médiateur. Le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, a ainsi tenu à rappeler le cessez-le-feu signé à Minsk en septembre dernier. «Ce sont des accords de base, a-t-il déclaré. Il faut les respecter.»

De son côté, le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a invité Moscou à «mener des négociations sérieuses en terrain neutre» pour amorcer la désescalade. Une proposition rejetée par le Kremlin, qui a conseillé à son voisin de négocier en premier lieu avec les régions séparatistes. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles