Israël mène des représailles après les attentats

Un immeuble en construction dans le quartier de Gilo, à Jérusalem-est, le 12 août 2012[Menahem Kahana / AFP]

Les représailles promises mardi par Benjamin Netanyahou après l’attaque de la synagogue à Jérusalem, qui a coûté la vie à quatre fidèles juifs, ont débuté mercredi.

 

Les services de sécurité ont entrepris la destruction des logements des auteurs d’attentats perpétrés ces dernières semaines, faisant sauter à l’aube l’appartement d’Abdelrahmane Shalodi à Jérusalem-Est.

Le 22 octobre, ce dernier  avait tué un bébé de trois mois et une Equatorienne de 22 ans en fonçant avec sa voiture sur des piétons.

 

De nouveaux logements autorisés à jérusalem-Est

Trois autres familles ont reçu une notification formelle que leur maison allait être détruite. C’est la première fois depuis 2009 que les autorités israéliennes ont recours à ce genre de punition à Jérusalem.

Hier toujours, la municipalité de Jérusalem a annoncé avoir approuvé la construction de soixante-dix-huit logements dans l'est de la Ville sainte. L’autorité palestinienne a estimé que de telles mesures «provoquent de nouvelles tensions (...) et ruinent les chances d’un retour au calme».

 

 
 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles