Prévention du viol : le clip de la police hongroise qui ne passe pas

La police hongroise sous-entend que les victimes des viols sont aussi responsables.[Capture Youtube.]

Tollé en Hongrie. La police du pays a publié sur Youtube un clip de prévention contre le viol. A la fin de la vidéo, le message suivant : « Vous pouvez y faire quelque chose, vous pouvez faire quelque chose contre », adressé aux femmes.

 

Selon les forces de police hongroises, dans un clip institutionnel visant à lutter contre le viol, c’est aux femmes  de « faire quelque chose » pour éviter une agression sexuelle. Entre les lignes, le message est clair. C’est de la faute des femmes si elles se font violer. Images à l’appui, dans un clip réaliste et au message choquant.

La vidéo met en scène trois jeunes femmes qui s’apprêtent à sortir en boite de nuit. Les jeunes femmes s’habillent, boivent de l’alcool et semblent prêtes à faire la fête. En discothèque, deux d’entre elles rencontrent des hommes, mais la dernière est attendue à la sortie de la discothèque par un homme cagoulé.

Ce clip, réalisé à la demande des services de police de Baranya (sud du pays), suscite depuis sa sortie il y a trois jours une vive polémique en Hongrie. De nombreuses femmes et organisations de défense des droits civils s’insurgent contre la responsabilité que la police ferait poser sur les femmes lors d’agressions sexuelles.

Comme seule réponse, les forces de l’ordre tentent d’expliquer : « Nos expériences montrent que la métacommunication féminine (ndlr, le langage corporel) joue un rôle important dans la prévention. C'est souvent la coquetterie des jeunes femmes qui déclenche la violence », relate le magazine autrichien Woman, citant la police hongroise.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles