150 femmes tuées pour avoir refusé d’épouser des jihadistes

150 femmes assassinées par les jihadistes de Daesh. Elles avaient refusé d’épouser des jihadistes. [Capture d'écran Youtube. ]

Selon la presse turque, Daesh aurait exécuté 150 femmes parce qu’elles n’auraient pas voulu se marier à des jihadistes. Les corps des femmes auraient été enterrés à Fallujah en Irak, une ville aux mains des islamistes, non loin de Badgad.

 

Selon la presse turque qui cite le ministère des Droits de l’Homme irakien, "au moins 150 femmes" auraient été récemment exécutées dans la province d’Al-Anbar, contrôlée en large partie par Daesh. Selon le ministère, ces assassinats sanctionneraient le refus de ces femmes à se marier avec des jihadistes.

Selon Al-Arabiya, le groupe salafiste avait distribué des tracts expliquant qu’à partir du 12 décembre, tous les combattants jihadistes avaient le droit de marier n’importe quelle femme, même mineure ou enceinte.

Les crimes auraient été perpétrés par le militant islamiste Abu Anas Al-Libi. En marge de ce drame, de nombreuses familles auraient également été forcées à migrer dans une province voisine.

Cette révélations survient alors qu'une fosse dans laquelle reposaient 230 cadavres d’opposants à Daesh a par ailleurs été découverte dans l’est de la Syrie.

Les assauts contre les minorités irakiennes comme les Yézidis ou les Kurdes sont toujours plus fréquents. Le 16 décembre, des images montrant l’exécution de treize hommes sunnites avaient été dévoilées. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles