Daesh : stratégie en cinq axes pour la coalition

La campagne de la coalition ontre le groupe Etat islamique "commence à montrer des résultats", et l'avancée de l'EI en Irak et en Syrie est "en train d'être stoppée", ont affirmé mercredi la soixantaine de pays membres à l'issue d'une réunion ministérielle à Bruxelles.[EMMANUEL DUNAND / AFP]

Ils ont un ennemi commun et une stratégie commune. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry retrouvait mercredi à Bruxelles ses homologues d'une soixantaine de pays participant à la coalition contre les jihadistes de Daech de manière militaire, humanitaire ou en partageant du renseignements.

 

Cette réunion, à laquelle assistaient notamment la France, l’Australie, ou l’Arabie Saoudite, a permis aux pays membres de se mettre d’accord sur «une stratégie commune, multiforme et de long terme pour affaiblir et vaincre» le groupe islamiste.

Concrètement, la coalition a présenté cinq axes majeurs de cette stratégie commune : «accroître l'effort militaire, stopper le flux de combattants étrangers, couper l'accès aux financements, s'attaquer au problème de l'aide humanitaire [pour les milliers de réfugiés qui affluent au Liban ou en Jordanie] et délégitimer» Daesh en contrant sa propagande, très présente sur internet.

 

L’efficacité des frappes en débat

Cette rencontre au sommet était également l’occasion de revenir sur le bilan des frappes aériennes menées par la coalition en Irak (depuis le 8 septembre) et en Syrie (depuis le 23 septembre). Selon les pays membre, «l'avancée de Daech à travers la Syrie et en Irak est en train d'être stoppée», permettant aux forces irakienne de regagner du terrain.

Dans un entretien au magazine français Paris-Match, Bachar al-Assad a donné une toute autre version. Selon lui, ces interventions aériennes ne pourraient être utiles que «si elles étaient sérieuses et efficaces». Le président syrien, qui estime que des forces terrestres sont «indispensables», assure qu’il n'y a pas eu «de résultats réels après deux mois des campagnes menées par la coalition».

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles