La Libye face à la recrudescence des groupes terroristes

Des avions endommagés sur le tarmac de l'aéroport international de Tripoli, le 26 aout 2014, après la prise de l'aéroport par des forces de la coalition "aube lybienne" aux alliés du général rebelle Khalifa Haftar.[Mahmud Turkia / AFP/Archives]

Plus de trois ans après la chute de Mouammar Kadhafi, la Libye est plus que jamais confrontée au chaos.

 

Lors d’une réunion urgente de la Ligue arabe au Caire, le représentant du pays a réclamé lundi l’aide de la communauté internationale, demandant des armes pour l’armée libyenne afin de l’aider à faire face à la prolifération des groupes armés.

"Plus la victoire militaire contre les milices brutales est retardée, plus leur expansion s’accroît et plus l’on réduit les chances d’une solution politique à la crise", a averti Achour Bou Rached. Profitant de l’anarchie, les groupes islamistes prolifèrent, certains étant liés à al-Qaida et même à Daesh.

Une situation qui inquiète la communauté internationale car elle menace de déstabiliser encore l’ensemble de la région.

Comme l’avait rappelé le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, le sud de la Libye "est devenu un hub terroriste". Evoquant le sujet, François Hollande a exclu lundi une intervention française, appelant toutefois la communauté internationale à "prendre ses responsabilités". 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles