Enfin un président pour le Liban ?

L'ancien président libanais Michel Sleimane. [Anwar Amro / AFP]

Cela fait maintenant plus de sept mois, et la fin du mandat de Michel Sleimane, que le Liban se retrouve sans président.

 

 
Le Parlement doit ainsi se réunir aujourd’hui une nouvelle fois pour tenter de trouver un consensus, ce qu’il a échoué à faire à seize reprises jusqu’à présent.
 
A l’origine de ce blocage, les divisions profondes qui opposent les deux grands blocs politiques du pays: l'alliance du 8-Mars, alliée du régime syrien de Bachar el-Assad et dirigée par le Hezbollah (chiite) et la coalition anti-syrienne du 14-Mars, dominée par le Courant du futur (majoritairement sunnite).
 
Et en l’absence de candidat faisant l’unanimité, la crise risque bien de se prolonger
 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles