Tanzanie : la sorcellerie interdite pour protéger les albinos

Des enfants albinos au Burundi en 2007 [Stephane de Sakutin / AFP/Archives]

Légiférer pour combattre des croyances meurtrières. Le gouvernement tanzanien a annoncé mercredi qu’il allait désormais interdire la sorcellerie et ses adeptes, qui selon lui ont une responsabilité "dans les agressions contre les albinos".

 

Dans ce pays comme dans d’autres de la région, les albinos sont en effet victimes de superstitions et de légendes attribuant à leurs organes des vertus magiques. Selon l'ONU, ces croyances auraient coûté la vie à plus de 70 d’entre eux depuis 2000.

Cette interdiction de la sorcellerie est accompagnée d’une campagne de communication intitulée "En finir avec les meurtres d'albinos". Elle a pour but de sensibiliser la population, mais également de donner plus de moyens aux autorités tanzaniennes. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles