Ukraine : Au moins vingt civils tués dans des bombardements

Un soldat ukrainien posté à un checkpoint à Izum, dans la région séparatiste de Donetsk le 15 mai 2014 [Genya Savilov / AFP]

Au moins vingt civils ont été tués samedi dans des bombardements au lance-roquette multiples Grad à Marioupol, port stratégique dans le sud-est de l'Ukraine, a annoncé le chef de la police régionale.

 

"Vingt corps ont été envoyés dans des morgues. Le bilan s'alourdit, les recherches (de corps) se poursuivent", a déclaré Viatcheslav Abroskine au cours d'une réunion d'urgence de l'Etat-major ukrainien convoqué par le Premier ministre Arseni Iatseniouk, retransmise en direct à la télévision.  

Selon le maire de Marioupol Iouri Khotloubeï, quinze personnes ont été grièvement blessées dans cette attaque contre un "quartier densément peuplé".

Le ministre de la Défense Stepan Poltorak a pour sa part annoncé que les rebelles déployaient autour de Marioupol des lance-roquettes multiples et que la présence militaire ukrainienne avait été renforcée dans ce secteur. 

"La situation s'est nettement dégradée au cours des dernières 24 heures" partout dans l'Est séparatiste prorusse, a-t-il déclaré. 

Le Premier ministre Iatseniouk a pour sa part appelé les Occidentaux à convoquer d'urgence une réunion extraordinaire du Conseil de sécurité de l'ONU.

"La communauté internationale doit arrêter l'agresseur russe qui menace la sécurité internationale", a-t-il lancé. 

Vous aimerez aussi

Crise En direct, menace de guerre Russie-Ukraine : la CEDH appelle Moscou à assurer un «traitement médical approprié» aux marins ukrainiens
Tension entre la Russie et l'Ukraine [Sébastien CASTERAN / AFP]
Crise diplomatique Les Européens tempèrent les ardeurs de Kiev, qui appelle à agir contre Moscou
Russie La crise entre l'Ukraine et la Russie se durcit

Ailleurs sur le web

Derniers articles