Daesh lance un nouvel ultimatum au Japon et à la Jordanie

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe le 13 septembre 2013 à Tokyo [Koji Sasahara / Pool/AFP/Archives]

Le groupe jihadiste a menacé d'exécuter deux otages dans les 24 heures.

 

L’ultimatum tire à sa fin. Daesh a menacé mardi, via une vidéo publiée sur un site islamiste, d’exécuter dans les 24 heures le journaliste japonais et le pilote jordanien qu’il détient, si la Jordanie ne libérait pas la jihadiste irakienne Sajida al-Rishawi.

Celle-ci avait été condamnée à mort pour son rôle dans des attentats-suicides qui avaient causé la mort, en 2005, de soixante personnes dans trois hôtels d’Amman, la capitale jordanienne.

Ce nouveau chantage de Daesh intervient après que le groupe jihadiste a réclamé 200 millions de dollars au gouvernement japonais pour la libération du journaliste japonais Kenji Goto et d’un autre Japonais, Haruna Yukawa. Faute d’avoir été satisfait, Daesh avait annoncé samedi dernier l’exécution de ce dernier.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles