Ukraine : douze morts en 24 heures

Sur le champ de bataille, dans le secteur d'Uglegorsk, du côté des séparatistes pro-russes. [DOMINIQUE FAGET / AFP]

Au moins sept soldats ukrainiens et cinq civils ont été tués dans des combats ces dernières 24 heures dans l'est de l'Ukraine, ont annoncé mardi les autorités ukrainiennes et rebelles dans des bilans séparés.

 

"Sept soldats ont été tués et 23 blessés dans des combats et des tirs sur les positions" de l'armée, a dit le porte-parole de l'état-major des forces armées ukrainiennes, Vladislav Seleznev, lors d'une conférence de presse.

Parallèlement, trois civils ont été tués et sept blessés ces dernières 24 heures par des tirs d'artillerie à Debaltseve, ville contrôlée par l'armée ukrainienne mais menacée d'encerclement, a annoncé la police régionale loyale à Kiev.

 

Deux morts à Donetsk

Dans la ville de Donetsk, fief rebelle, deux civils ont également été tués selon un bilan de la mairie séparatiste. Des salves d'artillerie et de roquettes Grad, tirées à partir des positions rebelles, y ont rythmé la nuit et la matinée selon des journalistes de l'AFP sur place.

Ces violences dans l'Est interviennent alors que Russes, Ukrainiens, Français et Allemands, négocient pied à pied un plan de paix pour mettre un terme à dix mois d'un conflit qui a fait plus de 5.400 morts.

 

Doutes sur le cessez-le-feu

La réussite de ces négociations pourrait aboutir à un sommet mercredi à Minsk des présidents français, russe, ukrainien et de la chancelière allemande. Mais sur la ligne de front, commandants et soldats rebelles ne croient pas à un nouveau cessez-le-feu.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles