Le président kényan déclare 3 jours de deuil national

Les forces de l'ordre se tiennent près du campus attaqué par un commando islamiste. [AFP]

Le président du Kenya, Uhuru Kenyatta, a annoncé, samedi, trois jours de deuil national après les attaques de Garissa.

 

"Je décrète trois jours de deuil, durant lesquels nos drapeaux seront mis en berne", a déclaré, dans une allocution télévisée depuis la présidence, M. Kenyatta qui ne s'était pas exprimé depuis la fin jeudi soir de près de 16 heures de siège à l'université.

Cette annonce intervient deux jours après le massacre de l'université de Garissa, revendiqué par les islamistes shebab, ayant fait au moins 148 morts.

 

Le Kenya ne pliera pas

Le chef de l'Etat a assuré que "le gouvernement ferait tout son possible pour soutenir les victimes et leurs familles". Tous les responsables et complices de cette attaque "seront traduits en justice", a également promis M. Kenyatta.

 

Il a par ailleurs déclaré que le Kenya répondra "le plus sévèrement possible" et "ne pliera pas" après les attaques.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles