Le pape reconnait le massacre des Arméniens comme un génocide

Le pape François a qualifié de "génocide", le massacre des Arméniens[AFP / ARCHIVES]

Alors qu'il s'exprimait à l'ouverture d'une messe pour les fidèles de rite catholique arménien ce dimanche 12 avril, le pape François a utilisé le terme de "génocide" pour désigner le massacre des Arméniens perpétré il y a cent ans.

 

"Au siècle dernier, notre famille humaine a traversé trois tragédies massives et sans précédent. La première, qui est largement considérée comme "le premier génocide du XXe siècle" a frappé votre peuple arménien" a déclaré le pape François, sans oublier de citer d'autres génocides qui ont terni l'histoire tels que ceux perpétrés par "le nazisme et par le stalinisme" ou plus récemment "au Cambodge, au Rawda, au Burundi, en Bosnie".

S’il n’a fait que citer un document signé en 2001 par le pape Jean Paul II, François est devenu le premier pape, à prononcer ce mot, qui plus est dans la basilique Saint-Pierre de Rome.

A ses côtés pour la célébration se tenait le patriarche arménien Nerses Berdros XIX Tarmouni et le président arménien Serzh Sargsyan, venus à l'occasion du centenaire des massacres de 1915-1917. 

1,5 millions de personnes ont été tuées, selon les chiffres arméniens, durant la fin de l'empire ottoman. Ce massacre est reconnu comme un génocide - extermination d'un peuple selon son origine - par plus d'une vingtaine de pays, dont la France, l'Italie et la Russie. 

 

Une déclaration qui n'est pas anodine

La réaction de la Turquie, qui ne reconnaît pas ce génocide, ne s’est pas fait attendre. "La déclaration du pape, qui est loin de la réalité légale et historique, ne peut pas être acceptée", a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu. Celui-ci a convoqué le représentant du Vatican à Ankara pour qu'il explique l'emploi de ce terme, et il a également rappelé en Turquie l'Ambassadeur au Vatican. 

Le pays affirme de son côté que la guerre civile et la famine sont responsables du décès de 300.000 à 500.000 Arméniens, mais aussi d'autant de Turcs. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles