48 morts dans des combats en Syrie

Nouvelle offensive du groupe Etat islamique. [HAIDAR HAMDANI / AFP]

Les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont mené une nouvelle offensive mercredi. Après des combats qui ont coûté la vie à 48 personnes, ils ont pris une grande partie d'une localité située sur une route stratégique de la province de Homs, indique une ONG. 

 

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a affirmé que le groupe extrémiste s'est emparé de larges pans d'Al-Soukhna et de ses environs après des combats commencés dans la nuit de mardi à mercredi.

Le gouverneur de Homs, Talal Barazi, a confirmé à l'AFP que les jihadistes étaient entrés "dans certains quartiers de la ville", et que l'offensive de l'EI se poursuivait mercredi.

 

Les combats se poursuivent

Cette ville, située à 320 km au nord-est de Damas, se trouve sur l'autoroute reliant Deir Ezzor, place forte de l'EI, à Palmyre, l'un des joyaux archéologiques du pays. Al-Soukhna est aux mains du régime depuis octobre 2013, tout comme Palmyre, dont l'armée avait chassé les rebelles.

 "L'EI a réussi à avancer à Al-Soukhna et en prendre de larges parties ainsi que les régions environnantes", note l'OSDH qui indique que les combats se poursuivaient mercredi.

 

48 morts et 100 blessés

Selon l'Observatoire, au moins 28 soldats et supplétifs ainsi que 20 jihadistes de l'EI sont morts, et 100 belligérants ont été blessés dans les combats.

Selon le gouverneur de Homs, "Al-Soukhna est une zone d'infiltration pour les éléments de Daech (acronyme en arabe de l'EI) qui viennent d'Irak et de Deir Ezzor".

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles