Jets de pierre : Israël veut légiférer

Des Palestiniens masqués lancent des pierres à l'encontre de forces de l'ordre israéliennes dans le quartier de Chouafat dans Jérusalem-Est, le 2 juillet 2014. [Ahmad Gharabli / AFP]

Une peine de dix ans de prison pourrait bientôt viser toute personne accusée de jets de pierre sur un véhicule en mouvement, en Israël.

 

Approuvé par un comité ministériel législatif, ce texte de loi se penche sur une pratique courante dans les conflits entre Palestiniens et forces de l’ordre israéliennes.

Présenté par la ministre de la Justice Ayelet Shaked, du parti nationaliste et religieux Foyer Juif, il reprend un ancien projet de loi qui prévoyait vingt ans de prison si l’intention de blesser était prouvée.

La peine a donc été diminuée, mais le principe d’intention a lui disparu. "Toute personne qui jette des pierres [...] doit partir du principe que quelqu’un va être blessé", a estimé la ministre. 

 

Vous aimerez aussi

Plusieurs locaux à Istanbul et ses environs ont été fouillés mais le corps de Jamal Khashoggi n'a toujours pas été retrouvé.
Proche-Orient Affaire Khashoggi : des hommes filmés avec des sacs qui contiendraient le corps du journaliste
Diplomatie L'Australie reconnaît Jérusalem-Ouest comme capitale d'Israël
Une boule de feu s'élève au-dessus du site d'un bâtiment du mouvement islamiste palestinien Hamas, visé par des tirs israéliens, le 12 novembre 2018 dans la bande de Gaza [MAHMUD HAMS / AFP]
Proche-Orient Gaza: une grave confrontation rapproche Israël et le Hamas de la guerre

Ailleurs sur le web

Derniers articles