Espionnage : le mystère de l'étage factice de l'ambassade des Etats-Unis

L'ambassade des États-Unis à Paris. [PATRICK KOVARIK / AFP]

Selon des informations dévoilées par Wikileaks, ce mercredi 24 juin, le dernier étage de l'ambassade américaine à Paris située derrière les Champs-Élysées, servirait de station d'écoute à la NSA.

 

Les États-Unis mèneraient une politique d'espionnage et d'écoutes ciblées visant les trois derniers présidents français, et ce, sur le territoire français. C'est ce qu'à dévoilé l'association Wikileaks ce mardi 23 mai au soir. 

Pour mener à bien ces opérations, les États-Unis auraient fabriqué un dernier étage sur le toit de leur ambassade, situé 2 avenue Gabriel à Paris, pour y installer une station d'écoute. Au sommet du bâtiment haussmanien, la station serait recouverte par une bâche sur laquelle seraient imprimées de fausses fenêtres en trompe-l'œil pour faire illusion.

 

Plus de 80 stations américaines d'espionnage dans le monde

Un système peu discret alors que l'ambassade américaine se situe à quelques pas de l'Élysée et des ministères de la Défense, des Affaires étrangères et de l'Intérieur. Cette station serait régie par une agence commune à la NSA et à la CIA, la Special Collection Service, chargée des opérations de surveillance rapporchée. Les membres de cette unité spéciale ont pour missions de faire du renseignement électro-magnétique. Ils doivent récolter les communications téléphoniques et informatiquent qui transitent dans le secteur. 

La station serait  donc composée "d'antennes qui épieraient les conversations téléphoniques, radio ou des données internet" selon le témoignage de Jean-Marc Manach, un des journalistes à l'origine des révélations, à BFMTV. Les informations recueillies seraient ensuite transmises aux États-Unis via des messages codés.

D'après le journal allemand Der Spiegel, ces pratiques d'espionnage ne sont pas nouvelles. Selon le quotidien, les États-Unis disposeraient de plus de 80 stations d'espionnage de ce type dans le monde. 19 ambassades américaines en Europe abriteraient ces indiscrets agents du SCS

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles