Hollande : "La porte est ouverte aux discussions" avec la Grèce

Angela Merkel et François Hollande, le 6 juillet 2015 à l'Elysée. [BERTRAND GUAY / AFP]

Vingt-quatre heures après la victoire du "non" au référendum grec le ministre des Finances Yanis Varoufakis a annoncé lundi matin sa démission du gouvernement. François Hollande et Angela Merkel doivent se rencontrer lundi soir pour évaluer les conséquences du résultat du vote en Grèce.

 

19h55 : La BCE a annoncé qu'elle maintenait les prêts d'urgence aux banques grecques au niveau actuel. 

 

19h32 : "Il y a eu urgence pour l'Europe, urgence pour la Grèce", a souligné le président François Hollande à l'issue d'une entrevue avec la chancelière allemande Angela Merkel. "La porte est ouverte aux discussions" avec la Grèce, a ajouté le chef de l'Etat. 

 

18h19 : Le gouvernement grec a décidé de prolonger jusqu'à mercredi la fermeture des banques, annonce Louka Katseli, directrice générale de l'union des banques grecques. 

 

17h33 : Euclide Tsakalotos est nommé nouveau ministre des Finances grec. Il succède à Yanis Varoufakis, qui a démissionné après le référendum. Euclide Tsakalotos doit prêter serment ce lundi 6 juillet et participera dès mardi 7 juillet à sa première réunion des ministres des Finances de la zone euro à Bruxelles. 

 

16h24 : Le FMI se dit prêt à aider la Grèce si "on lui en fait la demande", indique Christine Lagarde, directrice générale de l'organisation. "Nous surveillons la situation de près et nous nous tenons prêts à aider la Grèce si on nous en fait la demande", explique-t-elle.

 

15h16 : Les dirigeants de la zone euro réunis en sommet à Bruxelles mardi vont sans doute se pencher sur une aide humanitaire à apporter à la Grèce, a déclaré lundi le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel, au lendemain d'un référendum en Grèce.

"Les gens là-bas ont besoin d'aide, et nous ne devrions pas la leur refuser juste parce que nous ne sommes pas contents de l'issue du référendum", a commenté M. Gabriel ministre de l'Economie social-démocrate du gouvernement Merkel

 

14h48 : Le Premier ministre grec "s'est mis d'accord lundi lors d'un entretien téléphonique avec la chancelière Angela Merkel pour qu'Athènes présente mardi, lors du sommet européen, des propositions du gouvernement grec" visant à conclure un accord avec les créanciers, UE et FMI, a indiqué un bref communiqué du gouvernement grec.

14h24 : Luc Chatel, ancien ministre et conseiller politique de Nicolas Sarkozy (Les Républicains), a appelé lundi à ce qu'une "alternative" soit trouvée "dans les 48 heures" sur le dossier grec, faute de quoi la Grèce "sortira de la zone euro".

"Soit il y a un compromis acceptable par les membres de la zone euro, soit il n'y a pas de compromis et la Grèce sortira de la zone euro", a affirmé le député de la Haute-Marne lors du point-presse hebdomadaire du parti.

 

14h07 : Le chef de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a estimé lundi que la victoire du non au référendum en Grèce "ne rapproche pas (l'Europe) d'une solution" avec Athènes. "Les résultats du référendum (...) ne nous rapprochent pas d'une solution", a dit aux journalistes M. Dijsselbloem, qui est également ministre néerlandais des Finances, avant une réunion avec son Premier ministre Mark Rutte.

"En fait, le rejet des propositions rend les choses plus difficiles", a-t-il ajouté, précisant qu'il se réunirait mardi à Bruxelles avec les autres ministres des Finances de l'Eurogroupe.

 

13h50 : Poutine a exprimé à Tsipras son "soutien au peuple grec" face aux "difficultés à surmonter"

 

12h36 : Quelques heures avant de rencontrer la chancelière allemande, François Hollande s'est entretenu par téléphone avec le président grec  Prokópis Pavlopoulos.

De son côté, Alexis Tsipras s'est entretenu ce lundi avec Mario Draghi - président de la BCE - et Vladimir Poutine. 

 

12h01 : En Allemagne, on ne fait pas dans les sentiments. Le porte-parole d'Angela Merkel s'est exprimé sur la démission de Yanis Varoufakis. Et outre-Rhin, ce qui compte, ce sont "les positions, pas les personnes".

Quant à un nouveau programme d'aide, les conditions de négociation ne sont pas réunies, estime l'Allemagne.

 

11h25 : Henri Guaino (Les Républicains) a salué le "retour du peuple" dans le débat européen. "Un peuple qui a dit non à une menace d'asservissement, c'est un peuple qui a conservé une fierté et qui a un grand sentiment de sa souveraineté", a avancé l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy sur I>Télé.

 

11h20 : Une réunion spéciale de l'Eurogroupe sur la Grèce se tiendra mardi à 13h00.

10h55 : Le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, s'exprimera à midi. Il doit évoquer la situation de la Grèce.

 

10h11 : C'est "dans la solidarité" que l'Union européenne et la Grèce doivent négocier. C'est en tout cas l'avis du premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis. 

 

09h55 : Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, ne "partage pas du tout" l'avis d'Alain Juppé sur la sortie de la Grèce de la zone euro.

 

09h29 : Le successeur de Yanis Varoufakis devrait être nommé après la rencontre entre Alexis Tsipras et les dirigeants des principaux partis grecs qui se tient ce matin, croit savoir l'agence Reuters. 

 

09h17 : Une nouvelle semaine cruciale s'annonce pour la Grèce. Retour sur ces huit derniers jours frénétiques qui ont remué le pays.

 

09h01 : La bourse ouvre en baisse de 2,06% à Paris, plombée par le résultat du référendum qui suscite des craintes sur l'avenir de la zone euro. Les bourses de Londres, Francfort, Milan et Madrid ouvrent aussi à la baisse.

 

8h30 : En France, les réactions sur la victoire du "non" au référendum commencent à tomber. Pour Alain Juppé, maire de Bordeaux,  "la Grèce n'est plus en mesure aujourd'hui d'assumer les disciplines de la zone euro. Nous devons l'aider à organiser sa sortie, sans drame."

Le ministre des Finances, Michel Sapin attend de son côté, les "propositions" du gouvernement grec, ainsi qu'une discussion "en profondeur, en vérité", entre Angela Merkel et François Hollande. 

 

08h24 : Depuis 2009, la Grèce est plongée dans une crise économique, alimentée par sa dette. Retour sur les évènements majeurs de cette crise.

 

08h13 : La Bourse de Tokyo a fini en forte baisse lundi, après la nette victoire du non dimanche au référendum en Grèce, résultat qui ouvre une période d'incertitudes pour la zone euro.

 

08h05 : Jean-Marie Colombani, cofondateur et directeur de Slate.fr s'exprime dans une tribune sur le sort des grecs et les ambitions d'Alexis Tsipras.

 

07h46 : "Après les résultats, on m'a informé que certains membres de l'Eurogroupe préféraient que je sois absent des réunions de ce groupe. Une idée que le Premier ministre a jugé potentiellement utile pour parvenir à un accord", a expliqué Yanis Varoufakis sur son blog pour justifier sa démission du gouvernement. 

"C'est pour cela que je quitte le ministère des Finances aujourd'hui. Je considère que mon devoir est d'aider Alexis Tsipras à utiliser, comme il l'entend, le capital politique que nous ont donné les Grecs à travers le référendum d'hier" a-t-il ajouté.

07h39 : Le ministre des Finances Yanis Varoufakis annonce sa démission.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles